Ce fut un autre «jour sombre» dans la pandémie: 56 autres décès enregistrés au cours des dernières 24 heures, ainsi que 6 640 nouvelles infections – dont plus de la moitié dans le nord.

Avec le Conseil des ministres réuni ce soir pour esquisser les nouvelles «mesures d’état d’urgence», la situation demeure que le nord et les régions de Lisbonne / Vale do Tejo sont les «points chauds» du pays.

Ce sont les endroits qui ont subi le plus de décès (31 et 19 respectivement au cours des dernières 24 heures) et le plus grand nombre de nouvelles infections (3 900 et 1 856 respectivement).

D'autres régions du continent (le Centre, l'Alentejo et l'Algarve) font beaucoup «  mieux '' en termes de décès (3, 3 et 0 respectivement au cours des dernières 24 heures), mais le Centre est toujours en proie à un nombre constant de nouvelles infections (721) .

L’Algarve est également en train de «grimper» en termes de «nouvelles infections» – des arrondissements comme Portimão ont du mal à réduire leur nombre s’il ne veut pas rejoindre les 121 communes actuelles où des verrouillages partiels ont été mis en place mercredi (cliquez ici).

Les régions autonomes de Madère et des Açores – malgré toutes leurs réglementations d'entrée strictes – continuent de voir les infections augmenter (de 22 et 19 respectivement au cours des dernières 24 heures), mais aucune n'a signalé de nouveaux décès.

Les admissions à l’hôpital ont atteint 2 420, dont 366 dans les unités de soins intensifs du pays.

Mais – et c’est un bon mais – le nombre de personnes considérées comme «rétablies» du virus a augmenté de 3 993 au cours des dernières 24 heures.

Selon le dernier bulletin de la DGS, cela signifie que 92 747 personnes se sont «rétablies» après avoir contracté Covid-19 – contre les 72 945 infections actives actuelles.

Selon les rapports de stress, «le plus grand nombre de décès continue d'être concentré chez les personnes de plus de 80 ans».

natasha.donn@algarveresident.com