L’ordonnance du gouvernement a été publiée aujourd’hui dans Diário da República (DR), et signée par la secrétaire d’État adjointe et au patrimoine culturel, Ângela Carvalho Ferreira, en date du 18 décembre 2020.

Le diplôme établit une ZEP qui «se fonde sur la garantie du paysage du site classé» comme monument national et «les perspectives de sa contemplation».

D’autre part, le décret gouvernemental souligne que la définition de cet instrument de sauvegarde vise également à «préserver les structures rurales déjà existantes au sein du polygone».

Selon le diplôme, la direction générale du patrimoine culturel, en collaboration avec la direction régionale de la culture de l’Alentejo et la chambre d’Évora, a procédé à l’étude des restrictions jugées appropriées, qui «a obtenu un avis favorable du Conseil national de la culture».

Les restrictions incluent la création d’une zone de sensibilité archéologique (ASA), «correspondant à l’ensemble de la ZEP», dans laquelle toute intervention ou altération de l’utilisation des sols, y compris les altérations du couvert végétal, «doit faire l’objet de mesures de sauvegarde de caractère surveillance préventive et archéologique ».

Le gouvernement a également défini «les biens immobiliers ou groupes de biens immobiliers qui doivent être préservés», indiquant que «ils doivent être préservés, en respectant leur nature et la structure constructive, les bâtiments ruraux existants».

Situé à un peu plus d’une dizaine de kilomètres de la ville, Anta Grande do Zambujeiro, dont la construction remonte à une période comprise entre le début du 4e et le milieu du 3e millénaire avant Jésus-Christ, est un grand temple funéraire.

Dans l’ordonnance maintenant publiée en République dominicaine, le gouvernement souligne que «c’est le plus grand monument mégalithique du Portugal et l’un des plus grands de la péninsule ibérique et de toute l’Europe».

«Le monument, à l’origine entouré d’un ‘tumulus’ de plan circulaire, se compose d’une chambre polygonale, formée de sept piliers de granit et d’une dalle, toutes de grandes dimensions, et d’un couloir à 16 piliers, recouvert de dalles disposées transversalement. , fait-il remarquer.

« L’accès à l’intérieur serait précédé d’un atrium, dans lequel on peut encore identifier une grande stèle de granit », précise-t-il, ajoutant qu ‘ »une collection vaste et diversifiée a été collectée », qui est « actuellement muséalisée ».

SM // MAG

Le contenu Le plus grand monument mégalithique du Portugal avec une zone de protection spéciale apparaît en premier à Visão.