"Contrairement aux instruments d'aménagement du territoire existants, en particulier le programme d'aménagement du littoral d'Alcobaça – Cabo Espichel, Fonte da Telha a fait l'objet d'asphaltage de routes au milieu de la zone dunaire", a indiqué le parti.

La demande, adressée au président de la Commission de l'environnement, de l'énergie et de l'aménagement du territoire, souligne également que Fonte da Telha fait partie du Réseau écologique national << et constitue une zone contiguë au paysage protégé de l'Arriba Fóssil da Caparica >>.

"Le pays a été étonné par les images de nivellement et d'asphaltage à Fonte da Telha, dans la municipalité d'Almada", disent les communistes.

Dans la requête, le PCP déclare qu '"il a été récemment rendu public qu'il est prévu de continuer à asphalter les chemins d'autres plages entre Fonte da Telha et Costa da Caparica, sous prétexte de commander un parking", mais rappelle que, " de nombreuses années, il a été compris par les différentes entités, à la fois celles qui avaient juridiction sur le territoire de Fonte da Telha, ainsi que celles qui ont réussi avec la responsabilité de la préservation de l'environnement – Autoridade Marítima, ICN (Nature Conservation Institute), ICNF (Instituto da Conservação da Natureza) Conservation de la nature et des forêts), APA (Agence portugaise de l'environnement) – que les accès dans la localité de Fonte da Telha ne pouvaient pas être pavés ».

En effet, «c'était un territoire écologiquement sensible, dans une zone de dunes, et que son imperméabilisation constituait un délit environnemental», ajoutent les communistes.

"Compte tenu de cette situation grave, le gouvernement, en particulier le ministre de l'Environnement et de l'Action pour le climat, ne peut pas permettre la perpétuation de ce qui a déjà été qualifié de délit environnemental", défendent-ils, raison pour laquelle ils souhaitent que João Pedro Matos Fernandes explique les députés sur ce sujet.

Fin juin, l'association environnementale Zero a déposé une plainte auprès de l'Inspection générale de l'agriculture, de la mer, de l'environnement et de l'aménagement du territoire (IGAMAOT), afin que les travaux sur la plage de Fonte da Telha, à Almada, dans le district de Setúbal, soient inspectés.

Selon la note publiée, l'ouvrage en question «viole» plusieurs dispositions «en termes de protection des ressources en eau, d'atténuation des risques, d'adaptation au climat, de protection écologique, de préservation du paysage et de mise en valeur environnementale des plages».

Pour l'association, des doutes subsistent «sur la capacité de drainage de la chaussée bitumineuse utilisée dans les travaux».

Le 14 juin, l'association écologiste s'était déjà montrée opposée au contrat, considérant qu'elle «imperméabilisera de façon spectaculaire un tronçon considérable à côté de la ligne d'eau et de la falaise fossile», en plus «d'augmenter l'accès et de mettre en œuvre plus d'activités dans une zone déjà sensible et vulnérable au changement climatique et à l'élévation du niveau de la mer ».

Mercredi dernier, les conseillers communistes de la Chambre d'Almada ont demandé au conseil socialiste les documents qui appuyaient la décision de placer un bitume semi-perméable sur la plage de Fonte da Telha.

Dans une note publiée sur son site Internet, la Câmara de Almada avait déjà précisé qu '«il n'y a pas de goudron, mais un bitume semi-perméable» dans l'accès routier à la plage de Fonte da Telha, qui «n'est appliqué que dans route existante (sur terre) et non sur la dune ».

En ce sens, il a expliqué que l'intervention en cours avait pour objectif de "commander la circulation et le stationnement sur la route existante", ainsi que de "protéger la dune primaire".

Le 15 juin, l'Agence portugaise de l'environnement a indiqué qu '«aucun avis n'a été émis» par ses services sur les travaux en question, «étant donné qu'un tel acte ne relève pas de sa compétence», mais de celle de la Chambre d'Almada.

FM (DYBS) // MAG

Le contenu PCP veut que le ministre de l'Environnement de l'AR parle de l'asphaltage dans la zone des dunes apparaît d'abord à Visão.