« Nous nous réjouissons de cette victoire très importante du PAN qui, après plusieurs revendications, voit sa préoccupation reconnue, en aidant le Gouvernement à franchir ce pas civilisationnel vers la protection de nos enfants et de nos jeunes, en évitant de les exposer à la violence de la tauromachie, comme le Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU avait déjà prévenu », a déclaré la porte-parole, Inês de Sousa Real.

Dans un communiqué adressé aux journalistes, le dirigeant de Peuple-Animaux-Nature, s’est félicité « du fait que le Gouvernement ait enfin respecté l’accord qui a été établi avec le PAN », soulignant que cette mesure décidée aujourd’hui en Conseil des ministres,  » découle des négociations du Groupe parlementaire du PAN – Peuple-Animaux-Nature avec le Gouvernement dans le cadre du Budget de l’Etat » de 2021.

Inês de Sousa Real a noté que « la présence dans les spectacles de tauromachie est donc réservée aux personnes de plus de 16 ans, à l’instar de ce qui se passe pour l’accès et l’exercice des activités d’artiste taurin et de spectacle de tauromachie auxiliaire », notant que « enfin les Portugais L’État protège les enfants et les jeunes de la violence de la tauromachie ».

« C’est une étape d’une importance énorme, compte tenu du nombre de plaintes que nous recevons qui indiquent la présence de mineurs dans les arènes, des mineurs qui non seulement sont témoins de violences contre les animaux mais subissent également de nombreuses blessures qui surviennent au cours de cette activité », a-t-il également préconisé.

Inês de Sousa Real a également souligné, dans le communiqué, que le PAN « continuera à défendre » l’abolition des corridas.

Dans une interview au Jornal de Negócios, publiée la semaine dernière, la porte-parole du PAN avait déclaré que « jamais » le parti « n’approuverait ou ne rendrait réalisable un budget de l’État en général si cette mesure n’est pas respectée », indiquant que « le gouvernement s’est engagé à la fin de l’entrée des enfants de moins de 16 ans dans les spectacles de tauromachie ».

Mardi, Sousa Real a déclaré que le vote global du parti pour le budget de l’État pour 2022 était « ouvert », mettant en garde contre une « meilleure exécution » des mesures incluses dans la proposition de cette année.

L’âge minimum pour assister à une corrida au Portugal passera de 12 à 16 ans, a décidé aujourd’hui le Conseil des ministres.

« Cette mesure fait suite au rapport du Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant du 27 septembre 2019, qui défend l’augmentation de l’âge minimum pour assister aux spectacles de tauromachie au Portugal », a expliqué le gouvernement dans le communiqué avec les décisions prises ce jeudi par le Conseil des ministres.

L’âge de 16 ans est également l’âge minimum pour « l’accès et l’exercice des activités d’un artiste taurin et d’un assistant de spectacle taurin », a ajouté le gouvernement dans le communiqué.

FM (MP/ARYL) // ACL

Le contenu de PAN revendique une « victoire très importante » en augmentant l’âge minimum pour regarder des corridas apparaît en premier à Visão.