La remise de 10 centimes par litre de carburant dans le cadre du « AUTOvoucher » a commencé mercredi et au cours des deux premiers jours, 145 000 remboursements ont été traités, ce qui représente une valeur équivalente à 725 000 euros.

Dans une évaluation à Lusa des premiers résultats du « AUTOvoucher », une source officielle au ministère des Finances a déclaré que 2 900 stations-service avaient rejoint le programme, ce qui représente 90 % du total, ayant traité « 145 000 remboursements au cours des deux premiers jours ».

Créé comme un moyen d’atténuer la hausse des prix des carburants, le ‘AUTOvoucher’ consiste en le remboursement aux particuliers, via un compte bancaire, d’une aide de 10 centimes par litre de carburant dans la limite de 50 litres par mois.

La prise en charge mensuelle, qui correspond à cinq euros, est remboursée en une seule fois au premier ravitaillement effectué, quel que soit le montant rempli, il suffit que le consommateur se soit inscrit sur la plateforme ‘IVAucher’, règle l’achat avec une carte bancaire et que la station-service a adhéré au ‘AUTOvoucher’.

La mesure, dont le coût est estimé à 132,5 millions d’euros, a un caractère transitoire, étant active entre novembre 2021 et le 31 mars 2022.

Au total, chaque contribuable peut percevoir une subvention pouvant aller jusqu’à 25 euros sur ces cinq mois, et l’aide non utilisée dans un mois — lorsque le consommateur n’a pas besoin de faire de ravitaillement — se cumule sur les mois suivants.

Annoncé le 22 octobre, ce soutien a commencé à se concrétiser le 10 novembre, date à partir de laquelle les livraisons de carburant effectuées par les contribuables inscrits à l’IVAucher ont commencé à être considérées pour remboursement.

Selon le secrétaire d’État aux Affaires fiscales, António Mendonça Mendes, la valeur des 10 centimes par litre de subvention a été définie en tenant compte de l’augmentation moyenne du prix de vente au public entre 2019 et 2021 et de la limite mensuelle de 50 litres. avait basé sur la consommation moyenne des ménages.

Ce soutien aux familles s’inscrit dans un ensemble plus large de mesures visant à atténuer l’impact de la hausse des prix des carburants qui concerne également les entreprises, notamment celles du transport de marchandises et de passagers.

Le forfait comprend également une aide au transport public routier de personnes (taxis et bus) à hauteur de 10 centimes par litre de carburant, dans la limite de 380 litres par mois pour les taxis et de 2 100 litres par mois pour les bus.

La mesure court du 1er novembre au 31 mars, se traduisant par un « chèque » qui sera de 190 euros pour les taxis et de 1 050 euros pour les bus.

En outre, il a été décidé d’étendre la limite annuelle de litres de diesel professionnel éligibles pour le retour complet ISP, actuellement fixée à 35 000 litres par an pour les transporteurs de fret.

Cependant, aujourd’hui, le parlement a approuvé une proposition du gouvernement visant à réduire de moitié la taxe de circulation unique (IUC) des véhicules de la catégorie et à la prolonger jusqu’au 31 décembre 2026, ce qui permet aux entreprises qui transportent des marchandises et des passagers de déduire un montant équivalent à 120% des dépenses engagées avec l’acquisition, sur le territoire portugais, de carburant pour alimenter les véhicules.

LT (PE) // EA

Le contenu Nombre de remboursements ‘AUTOvoucher’ totalise 145 000 au cours des deux premiers jours apparaît en premier dans Vision.