Dans un communiqué, la société rappelle que le métro a commencé à être construit en août 1955, la première section du réseau ayant été ouverte le 29 décembre 1959.

«Le lendemain, Metropolitano de Lisboa a ouvert son réseau au public pour la première fois. Long de 6,5 kilomètres, le métro était composé de 11 stations, formant une ligne «Y» avec les deux branches Entrecampos / Rotunda et Sete Rios / Rotunda et une section commune Rotunda / Restauradores », indique la note.

Le métro a commencé à fonctionner avec des trains à deux wagons, tous deux motorisés, et «au cours des deux premiers jours d'exploitation, il a transporté environ 216 000 clients».

Les travaux prévoyaient la construction d'un réseau de métro fondé en sous-sol, «fondamentalement construit par des lignes d'accès au centre névralgique de la ville et des connexions avec les environs, les connexions complémentaires étant assurées par des transports publics de surface».

Compte tenu du grand intérêt de la population pour les travaux, Metro a lancé le «Manual do Mirone», un dépliant décrivant les caractéristiques du futur système et expliquant les méthodes de construction innovantes utilisées.

«À l'époque, d'énormes files de citoyens regardaient les voies d'évitement pour suivre l'évolution des travaux en cours, et la société a mis à disposition des fenêtres dans les voies d'évitement pour satisfaire la curiosité des Lisbonne», est toujours rapporté dans la déclaration.

Actuellement, le métro de Lisbonne se compose de quatre lignes et 56 stations, rejoignant également les municipalités de Loures, Odivelas et Amadora.

En cours est le projet de prolongement des lignes jaune et verte, à travers la création de la ligne circulaire contestée, dont l'achèvement est prévu pour 2024.

«Les travaux de forage dans la région d'Estrela, relatifs au lot 1 – Exécution de fissures entre la fin de l'Estação Rato et l'Estação Santos, ont commencé le 8 juillet dernier et se poursuivent. Des appels d'offres sont également en cours pour le lot 2 – Réalisation de fissures entre la gare de Santos et l'extrémité de la gare de Cais do Sodré et pour le lot 3 – viaducs et agrandissement de la gare de Campo Grande », rappelle l'entreprise.

L'investissement total prévu pour cette phase d'extension du métro est de 210,2 millions d'euros, cofinancé par 127,2 millions par le Fonds pour l'environnement et 83 millions par le Fonds de cohésion.

TYS // MLS

Le contenu du métro de Lisboa a commencé à être construit il y a 65 ans et a laissé la ville curieuse apparaître en premier à Visão.