Les autorités de Macao ont corrigé aujourd'hui la baisse du produit intérieur brut (PIB) enregistrée au premier semestre à 58,2%, par rapport à la même période de 2019.

Le chef du gouvernement, Ho Iat Seng, a déclaré aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, que la baisse était de 67,8% au premier semestre.

Ce chiffre correspond bien à la baisse enregistrée au deuxième trimestre, également par rapport à la même période de l'année précédente, a expliqué à Lusa une source du Bureau de la communication sociale du territoire.

«Dans cette situation, on ne peut pas être optimiste pour le second semestre», a déclaré Ho Iat Seng lors d'une conférence de presse à son départ de Macao pour Pékin, refusant ainsi de faire des prévisions économiques pour la fin de l'année.

L'économie de Macao, très dépendante du tourisme chinois et des résultats des casinos, a souffert d'une baisse du nombre de visiteurs, dans un territoire qui en a accueilli près de 40 millions en 2019.

Rien qu'en mai 2020, le nombre de visiteurs de l'intérieur de la Chine, le plus grand marché touristique du territoire, a chuté de 99,4% en mai, en termes annuels, et au cours des sept premiers mois de l'année, les revenus des jeux ont chuté 94 , 5%.

La délivrance de visas touristiques individuels et de groupe peut être autorisée à partir d'aujourd'hui aux résidents de Zhuhai et devrait être étendue à l'ensemble de la province du Guangdong le 26 août si la situation pandémique dans les deux territoires reste stable.

Une situation qui, selon Ho Iat Seng, pourrait créer un effet positif sur l'économie du territoire et réduire l'impact du chômage sur le secteur du tourisme.

"L'ouverture du régime de visa individuel et la visite de touristes de Chine continentale auront un certain effet de soutien pour nous", a déclaré le directeur général.

À la même occasion, Ho Iat Seng a indiqué que Macao n'autorisera les étrangers à entrer que lorsqu'ils viennent de territoires sans cas de covid-19 pendant plus de 130 jours consécutifs.

Le gouvernement "n'a toujours pas l'intention de s'ouvrir aux étrangers car (…) on ne peut pas dire que ce sont des zones à faible risque", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avant de partir pour une visite officielle à Pékin jusqu'à lundi et au cours desquelles des réunions sont prévues pour discuter de la coopération avec la province voisine du Guangdong et travailler pour prévenir et combattre la pandémie.

"S'ils restent dans la même situation que nous, pendant plus de 130 jours sans infectés (domestiques), on peut clairement les envisager", a expliqué le responsable gouvernemental.

"Maintenant, aucun pays ne peut y parvenir, donc nous n'avons toujours pas l'intention de l'ouvrir", a-t-il conclu.

Macao, qui n'a jamais enregistré de cas de transmission communautaire avec le nouveau coronavirus, a commencé à lever certaines restrictions aux frontières avec la Chine continentale, maintenant la politique de Pékin d'interdire l'entrée de visiteurs étrangers pour le moment, ce qui a également été suivi par Hong Kong. , a souligné le chef du gouvernement.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 736 000 morts et infecté plus de 20,1 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie se propage par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe ait succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

MOI (JMC) // PJA

Le contenu du gouvernement de Macao corrige la baisse du PIB à 58,2% au premier semestre apparaît en premier à Visão.