1-1-e1669908198824-png
le-gouvernement-cree-des-lignes-de-soutien-avec-une-dotation

Le gouvernement crée des lignes de soutien avec une dotation globale de 100 ME pour les entreprises touristiques

Le secrétaire d’État au Tourisme, au Commerce et aux Services, Nuno Fazenda, a annoncé aujourd’hui, aux Açores, deux lignes de soutien aux entreprises avec une dotation globale de 100 millions d’euros, des mesures qu’il a envisagées pour répondre aux demandes du secteur.

« Le gouvernement mettra à disposition, dans les premiers jours de janvier, une nouvelle ligne – la ligne Consolidate + Tourism, avec une allocation de 30 millions d’euros, gérée par Turismo de Portugal et destinée aux micro et petites entreprises du secteur, qui ont des difficultés à gérer la dette contractée, notamment, pendant la pandémie », a-t-il commencé par annoncer.

Le ministre s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture du 47e Congrès national de l’Association portugaise des agences de voyages et de tourisme (APAVT), à Ponta Delgada, São Miguel, aux Açores.

Selon Nuno Fazenda, avec cette ligne, les entreprises pourront «se financer avec Turismo de Portugal, sans intérêt, pour le règlement d’une partie des remboursements dus aux banques au cours de l’année 2023, avec un délai de grâce de deux ans et une période d’un remboursement intégral de six ans ».

Cela, a-t-il ajouté, permettra aux entreprises « d’adoucir et d’étendre leurs besoins en capitaux dans le temps ».

Une ligne qui – renforce-t-il – « répond aux demandes du secteur ».

« C’est un besoin pour les entreprises et nous avons la réponse », a-t-il également souligné devant un parterre d’hommes d’affaires et après avoir entendu les appels des présidents de la Confédération du tourisme du Portugal (CTP) et de l’Association portugaise des agences de voyages et de tourisme ( APAVT) dans leurs discours.

«Le gouvernement veillera également, cette année, à la mise en œuvre de la mesure de renforcement du programme de soutien convenue, avec la Confédération du tourisme portugais, en octobre dernier, dans le cadre de l’accord pour l’amélioration des revenus, des salaires et de la compétitivité. C’est la mise à disposition d’une somme de 70 millions d’euros aux entreprises du secteur, sur une base non remboursable, qui vient renforcer les sommes déjà perçues dans le cadre du programme Apoiar », a ensuite annoncé Nuno Fazenda, ajoutant qu’il s’agissait « d’une autre réponse – très important – pour les entreprises ».

Ces deux mesures représentent globalement 100 millions d’euros pour les entreprises.

« Cela s’appelle faire. Et faites-le avec un sentiment d’urgence. Face aux difficultés, il appartient au Gouvernement de réagir par l’action. Faire. Et c’est le verbe que nous conjuguons déjà », a-t-il déclaré, reprenant le thème du 47e congrès de l’APAVT : « Fazer ».

Le secrétaire d’Etat a également rappelé que les entreprises sont « le moteur de l’économie », considérant que le pays « dispose d’entreprises d’excellence » et qu’il faut « continuer à soutenir les entreprises et l’investissement ».

Nuno Fazenda a également indiqué que le gouvernement travaillait déjà pour assurer un cadre d’autres lignes de soutien aux entreprises qui devraient être annoncées au premier trimestre de l’année prochaine.

« Dans les fonds européens, les entreprises et le tourisme sont une priorité. Le financement des entreprises augmente de 90 % entre « Portugal 2020 » et le montant total prévu dans « Portugal 2030″ et dans le PRR [Plano de Recuperação e Resiliência]🇧🇷 Je le répète, il s’agit d’une augmentation de 90 % du soutien aux entreprises dans le cadre du prochain cycle des fonds européens. Au PRR, nous prévoyons de signer très prochainement le contrat d’accélération et de transformation de l’agenda touristique. C’est un investissement de 151 millions d’euros avec des investissements à caractère entrepreneurial, très importants dans la transition climatique et numérique », a-t-il énuméré.

Le responsable a déclaré que la simplification est également une priorité.

« Sans perdre en rigueur et en transparence, nous devons poursuivre l’effort de réduction de la bureaucratie, pour rendre plus agile et plus rapide l’action de l’État auprès des entreprises et des citoyens », a-t-il conclu.

Le congrès de l’APAVT, qui se déroulera jusqu’à dimanche, compte environ 750 congressistes.

*** L’agence Lusa s’est déplacée à l’invitation de l’APAVT ***

MSF // CC

Articles récents