« L’appel d’offres public qui sera lancé a une valeur de base de 4,2 millions d’euros et est destiné à l’acquisition, l’installation, la configuration et le placement de 612 équipements routeurs d’agrégation de services (RAS) pour le réseau SIRESP. [Sistema Integrado de Redes de Emergência e de Segurança de Portugal]», peut-on lire dans un communiqué du cabinet du ministre de l’Administration intérieure, José Luís Carneiro.

Le bureau ajoute que l’appel d’offres prévoit une garantie de 24 mois et un service d’assistance technique connexe.

« Cet investissement est une étape supplémentaire dans la mise en œuvre de la stratégie de renforcement et d’autonomie du réseau national d’urgence et de sécurité, telle qu’annoncée à l’occasion du lancement de l’appel d’offres public international pour le réseau SIRESP », lit-on dans la note.

Le bureau de José Luís Carneiro précise qu’une partie de cet équipement « est déjà destinée aux Açores et à Madère, dans le cadre d’un investissement plus large visant à étendre le réseau SIRESP aux régions autonomes et qui devrait être achevé en 2023 ».

L’autorisation du ministère de l’Administration interne au Secrétariat général de l’Administration interne d’assumer la charge budgétaire de cet investissement a été publiée vendredi dans le Diário da República.

Selon le ministère, depuis 2017, le réseau SIRESP a bénéficié de plusieurs investissements, « notamment pour doter le réseau d’une capacité de redondance en termes de circuits de transmission, les 451 stations de base ayant été équipées des équipements nécessaires à la transmission par satellite », en cours de réalisation. les « routeurs » appartenant au fournisseur de circuits par satellite.

« Conformément à la stratégie adoptée par le Ministère de l’Administration Intérieure et par SIRESP, SA, l’intention est de transférer l’intégralité de la gestion du réseau SIRESP à l’État, l’acquisition de ces nouveaux « routeurs » est donc une étape décisive vers la l’autonomie et la souveraineté du système, la sauvegarde de l’intérêt public, avec transparence », défend la tutelle.

En juin, le ministère de l’Intérieur a présenté l’appel d’offres public international pour la prestation de services au SIRESP d’une valeur de 75 millions d’euros sur cinq ans, plus un investissement de 36,5 millions d’euros qui sera lancé par le secrétaire général de l’AMI, grâce aux financements du Plan de Relance et de Résilience (PRR) et d’une somme complémentaire de 38,5 millions d’euros destinée à son financement et à son actualisation permanente.

La proposition pour l’appel d’offres public international, qui se déroulera jusqu’à la fin de l’année, comprend sept lots.

Depuis le 1er juillet 2021, le modèle de gestion transitoire de ce système de communication d’urgence est en vigueur, qui a une durée de 18 mois, se terminant le 31 décembre.

En ce sens, l’appel d’offres public international doit être conclu d’ici la fin de l’année.

DF (CMP) // VAM