Le ministre du Travail a déclaré aujourd’hui à Lusa que le gouvernement examinerait la proposition d’actualisation du salaire minimum national pour discussion lors de la prochaine réunion de la Concertation sociale, le 16 novembre.

« Nous allons présenter aux partenaires sociaux, le 16 prochain, lors de la Concertation sociale, la proposition concernant le salaire minimum, pour discussion avec les partenaires de la proposition du gouvernement », a déclaré à Lusa la ministre du Travail, de la Solidarité et des Affaires sociales. Sécurité, Ana Mendes Godinho .

Le responsable gouvernemental a souligné « l’importance » d’une « participation active et d’un dialogue social actif, en termes de Concertation sociale, auxquels le gouvernement attache une grande importance ».

Selon l’avis du Conseil économique et social, l’ordre du jour de la réunion est « débat sur la rémunération mensuelle minimale garantie pour 2022 » et d’autres questions.

Le Premier ministre a assuré, dans une interview à la RTP, lundi, que les salaires des employés seront mis à jour, malgré l' »avance » d’OE2022 le 27 octobre et la dissolution du parlement et les élections législatives anticipées qui en découlent, qui se tiendront le 30 janvier. , 2022.

« Nous ferons tout ce qu’il est normal de faire : augmenter le salaire minimum, mettre à jour les salaires [da função pública], actualisation des pensions. Quant aux autres engagements, comme la mise à jour extraordinaire des retraites, la baisse de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, la création de nouvelles prestations sociales, à savoir la lutte contre la pauvreté des enfants, toutes ces mesures extraordinaires ou nouvelles mesures, nous inclurons dans le programme avec l’engagement de les appliquer rétroactivement au 1er janvier », a souligné António Costa.

Les confédérations patronales ont fait part, mardi, de leur disponibilité à reprendre l’agenda de travail de la Concertation sociale, à savoir la discussion de l’augmentation du salaire minimum national (SMN) pour 2022.

« La Confédération des agriculteurs du Portugal (CAP), la Confédération du commerce et des services du Portugal (CCP), la Confédération des entreprises du Portugal (CIP), la Confédération du tourisme du Portugal (CTP), à la suite de l’audition avec Son Excellence o Le Président de la République et la récente rencontre avec le Premier ministre, sont disponibles pour reprendre, dans le contexte politique actuel, l’agenda de travail de la Commission permanente de l’accord social (CPCS), à savoir la discussion sur l’augmentation du salaire minimum pour les l’année prochaine », selon un communiqué sur la position commune des quatre confédérations patronales.

Le CAP, le CCP, le CIP et le CTP ont toutefois estimé que, pour une discussion efficace de la mise à jour du SMN, « il est essentiel que le gouvernement présente les fondamentaux économiques qui soutiennent la proposition référée ».

Le gouvernement va proposer aux partenaires sociaux une augmentation du SMN des 665 euros actuels à 705 euros en 2022, comme l’a confirmé ce lundi le premier ministre, António Costa, dans un entretien à la RTP1.

MPE (LT) // CSJ

Le contenu du gouvernement prend une proposition de mise à jour du salaire minimum à la Concertation sociale du 16 — Le gouvernement apparaît d’abord à Visão.