La première commerciale aura lieu plus d’un an après la présentation du film au festival IndieLisboa, où il a fait sa première nationale et a remporté le prix de la meilleure réalisation pour le long métrage portugais et le prix du public.

« La métamorphose des oiseaux » a été présentée en première mondiale au festival de Berlin, en février 2020, où elle a remporté le Prix de la critique internationale.

Depuis, il a remporté des distinctions dans différents événements, tels que le prix du meilleur film au festival de Vilnius, en Lituanie, et le prix spécial du jury au festival de Taipei, à Taiwan. Il a également reçu le prix du meilleur film au festival Dokufest, au Kosovo.

« La métamorphose des oiseaux » a déjà été sélectionné dans plus de 25 festivals internationaux, aux États-Unis, Russie, Espagne, Grèce, Corée, Canada, Pologne, Brésil, Mexique, Australie, Italie.

Catarina Vasconcelos, 33 ans, a mis six ans à réaliser ce film, après avoir réalisé son premier court métrage, « Metáfora ou a Tristeza Virada do Avesso » (2013), dans un contexte académique, à Londres.

Les deux films sont proches dans les aspects formels et thématiques, et sont interconnectés car Catarina Vasconcelos a filmé la famille, abordant la relation des parents et la mort de la mère, dans le court-métrage, et l’histoire d’amour de ses grands-parents et la mort de sa grand-mère paternelle – qu’il n’a jamais rencontrée -, dans le long métrage.

« Je voulais que [o filme] concernait cette famille, mais que je pouvais parler à d’autres personnes. […] Le temps qu’il faut est presque aussi long qu’il me faut pour sortir de moi-même pour atteindre les autres. J’ai réussi à me libérer de ma famille et de la peur d’inventer à leur sujet, pour pouvoir inventer à volonté. C’était très important », a-t-il déclaré dans une interview à l’agence Lusa.

C’est pourquoi Catarina Vasconcelos présente « A Metamorfose dos Pássaros » comme un « documentaire-fiction », un film au milieu, un « hybride de formes » basé sur les souvenirs de l’enfance et de la jeunesse de la famille et rempli de fiction.

A propos de ce film, Catarina Vasconcelos parle d' »un processus très intime et personnel », dans la conjugaison du montage son et image, dû à un rapport que la réalisatrice entretient avec les arts visuels et décrit comme « une chose très analogique, de bricolage ». .

« A Metamorfose dos Pássaros » a été produit par Pedro Duarte et Joana Gusmão, avec le soutien financier de l’Institut du cinéma et de l’audiovisuel, de la RTP et de la Fondation Calouste Gulbenkian.

TDI (JRS/MAG/SS) // JAP

Le film de contenu « A Metamorfose dos Pássaros » est présenté en première dans les salles portugaises en octobre et apparaît pour la première fois à Visão.