« Nous traversons une période de grande crise, mais nous allons tout faire pour que la Coupe du Portugal arrive au club. Le bon endroit pour elle est dans notre fenêtre. Je prépare avec mes dirigeants une proposition pour que ce trophée vienne à Vila das Aves », a déclaré le dirigeant du club de la municipalité de Santo Tirso.

Conquis le 20 mai 2018, grâce à une victoire sur le Sporting en finale du concours « Queen » (2-1), à l’Estádio Nacional, à Oeiras, le sceptre a été mis aux enchères publiques sur le portail e-auctions du Internet, dans le cadre de l’insolvabilité de SAD do Desportivo das Aves.

Un ‘bis’ d’Alexandre Guedes, contre un but du Colombien Fredy Montero, a ‘scellé’ un succès sans précédent pour les nordistes, alors guidés par José Mota, cinq jours seulement après l’invasion de l’Alcochete Academy, où les supporters s’en sont pris à plusieurs ‘Leonine’. joueurs.

« Je pense que cette Coupe du Portugal n’intéresse aucun club. Seulement si vous l’avez pour quelqu’un de privé ici sur terre, mais si c’est le cas, vous devez l’offrir à Aves et vous ne pouvez pas le garder. C’est une demande que je ferai, mais je prends déjà toutes les mesures nécessaires pour que le club puisse aller aux enchères et que la coupe revienne dans notre vitrine », a-t-il réitéré.

La vente aux enchères est gérée par le tribunal judiciaire du district de Porto et se déroule jusqu’à 10h00 le 4 octobre, ayant, à partir d’un prix d’ouverture de 800 euros et d’une valeur de base de 1 600 euros, un seuil minimum de 1 360 euros. l’acquisition du trophée.

« Les membres Aves ont toujours été du côté du club. Si un appel à eux est nécessaire, ils ne démissionneront pas. Maintenant, je peux presque garantir que cette tasse arrive à notre fenêtre. C’est le seul endroit où il peut être », a déclaré António Freitas, conscient que, jusqu’à environ 19h30 aujourd’hui, la dernière enchère s’élevait à 2 525 euros.

La plus grande réussite de l’histoire du Desportivo das Aves a été arrêtée au SAD en juillet 2020, lorsque l’administration dirigée par le chinois Wei Zhao a désapprouvé les exigences de licence dans les compétitions professionnelles de la saison 2020/21 avec la Ligue des clubs et a renoncé à l’appel pour le Conseil de justice de la Fédération portugaise de football.

Les nordistes avaient déjà été rétrogradés en Ligue II, mais « tombés » par voie administrative dans le Championnat du Portugal, alors troisième division nationale, touchés par des dettes salariales et des licenciements unilatéraux de joueurs, d’équipe technique et d’employés.

« J’ai pu voir la coupe, mais après une journée, j’ai cessé de la voir. Plus tard, j’ai appris qu’il avait été confisqué, mais qu’il était bien gardé. Je me souviens qu’on racontait des films et on pensait même que c’était l’ancien SAD qui le prenait. Je savais depuis longtemps que j’étais en possession de la succession insolvable et j’étais reposé », a reconnu le président.

La SAD, qui a également été témoin de l’arrestation des deux bus du Desportivo das Aves, a choisi de se retirer de la participation au Championnat du Portugal en septembre 2020, cinq mois avant d’être déclarée insolvable par le Tribunal judiciaire du district de Santo Tirso.

« Les bus sont déjà au nom du club et nous avons réussi à les récupérer. Maintenant, comme les bus, nous pourrons regagner la Coupe du Portugal, car cela a une plus grande signification pour nous. Il est peu probable que nous obtenions un autre succès égal. Nous voulons que cette Coupe du Portugal soit dans notre salle des trophées, car c’est là qu’elle aura fière allure », a-t-il noté.

Les dettes de près de 37 500 euros du SAD envers trois clubs étrangers ont conduit la FIFA à empêcher le club d’enregistrer de nouveaux joueurs depuis août 2020, mais la direction d’António Freitas a décidé de refonder les sections futsal et football deux mois plus tard, venus représenter un nouveau club, appelé Desportivo das Aves 1930.

« On a récupéré ce qu’il y avait là et Aves garde ce qu’il avait. Lentement, lentement, nous sommes capables de construire ce club. Comme le dit le slogan [de campanha eleitoral], nous renaissons de nos cendres. Nous le sommes toujours, mais nous ferons tout pour honorer ce club, qui a un bel héritage. Nous sommes allés aux régionales. Ce ne sera plus avec moi, mais j’espère le voir dans quelques années dans le football professionnel. C’est ce dont je rêve », a-t-il souhaité.

Si la section féminine de volley-ball, récemment disparue, a toujours concouru dans l’élite et sous l’identité traditionnelle du Clube Desportivo das Aves, les nouvelles équipes de futsal et de football devaient commencer aux niveaux les plus bas de l’Association de football de Porto.

Deux montées consécutives permettent aux Avens d’évoluer en division d’honneur, sixième division du football portugais, en 2022/23, malgré l’impasse directive sur la succession d’António Freitas, 69 ans, qui a repris ses fonctions de président en juin 2020.

« Nous devrions déjà avoir une autre direction, mais personne ne semble s’occuper de ce club. Nous aurons une dernière assemblée générale le 3 septembre. J’ai mis ma place à disposition, car ma santé est très fragile, mais je ferai tout pour qu’Aves ait une solution », a promis le directeur d’un établissement aux six participations en I Liga.

RYTF (SYL) // AJO