Le Conseil des Communautés portugaises (PCC) a aujourd'hui défendu au Parlement la tenue d'une session plénière à l'Assemblée de la République pour aborder la question des communautés.

«Une session plénière dédiée aux communautés portugaises serait quelque chose qui marquerait pour toujours», a déclaré le président du PCC, Flávio Martins, aux députés de la commission parlementaire des Affaires étrangères et des Communautés portugaises qui ont reçu aujourd'hui cet organe consultatif du gouvernement.

Outre cette proposition, les conseillers ont partagé avec les différents groupes parlementaires plusieurs revendications, dont certaines déjà connues des députés, comme le changement de tutelle du ministère des Affaires étrangères à la présidence du Conseil des ministres.

"Nous sommes portugais et nous ne pouvons pas être vus dans une logique de l'extérieur", a déclaré le vice-président du PCC, Amadeu Batel.

Ce n'est qu'avec un changement de tutelle que le PCC peut être "un véritable organe de concertation et non une simulation de concertation", a-t-il ajouté.

Le PCC avait déjà défendu cette idée, et l'avait partagée sous forme de proposition, dans la législature précédente, ainsi que d'autres idées qui continuent de se défendre, comme la consultation obligatoire du PCC chaque fois que les thèmes traitent des communautés.

«Si nous pouvons contribuer, nous aimerions contribuer avec des propositions qui ont un impact ou un effet sur les communautés», a déclaré le président du PCC, défendant également une amélioration du budget pour l'année prochaine.

Selon Flávio Martins, cet organisme a besoin d'au moins 205 000 euros de budget annuel – cette année il en a reçu 170 000 – pour pouvoir mener à bien les activités dont les communautés ont besoin.

C'est une question qui, selon Flávio Martins, est connue du secrétaire d'État aux Communautés portugaises, Berta Nunes, ainsi que des groupes parlementaires.

Une autre idée partagée aujourd'hui avec les députés est la tenue d'une plénière au milieu du mandat, qui sera ajoutée à la plénière par mandat en cours.

Les députés se sont révélés connaître le contenu de ces propositions, José Cesário (PSD), ancien secrétaire d'État aux Communautés portugaises rappelant que l'année prochaine des élections auront lieu pour les conseillers de cet organe.

Le député était profondément préoccupé par "les très graves problèmes sociaux" qui affectent les communautés portugaises et qui "ont énormément augmenté ces derniers mois en raison du covid-19".

José Cesário a critiqué «le manque d'instruments de soutien» ou la limitation de ceux-ci pour faire face à ces situations, mettant également en garde contre la situation difficile à laquelle sont confrontés près de 3 000 associations portugaises à l'étranger.

Pour le social-démocrate, le fait qu'il n'y ait toujours pas de service en face à face dans le réseau consulaire «pénalise» les communautés qui, pour de nombreuses questions, nécessitent une réponse en face à face ».

"Ici au Portugal, la situation est également similaire, mais pour ceux qui sont loin, c'est beaucoup plus difficile", a-t-il déclaré.

Paulo Porto (PS) a défendu une «plus grande proximité» entre les conseillers et les députés au Parlement, estimant que cela est «essentiel pour connaître la situation de la diaspora»

De son côté, le député João Oliveira (PCP) a souligné «l'audace» de la réflexion du PCC, reflétée dans les propositions qu'il a envoyées aux groupes parlementaires.

Élu par le PSD de Madère, d'où est originaire une communauté portugaise représentative du Venezuela et d'Afrique du Sud, le député André Neves a lancé un appel aux conseillers: «Ne jamais avoir de raisons de se sentir abandonné».

«Vous n'êtes pas abandonné, nous continuons à vous accompagner, avec une immense attention. Ils sont portugais comme n'importe quel portugais », a-t-il déclaré.

La réunion du PCC avec les membres de la commission des affaires étrangères a lieu au milieu des trois jours de la réunion annuelle de cet organe, qui mardi a réorienté la direction du Conseil permanent et qui poursuit aujourd'hui et jeudi une série de réunions au plus haut niveau, en plus des réunions internes et de travail.

SMM // JH

Le contenu du Conseil des Communautés portugaises défend la plénière dans l'AR dédié à la diaspora apparaît d'abord à Visão.