Au second semestre de l'année dernière, l'Autorité pour la mobilité et les transports (AMT) a reçu 13 693 plaintes concernant les transports, soit une moyenne quotidienne de 74, ce qui représente une augmentation de 57,2% par rapport aux six mois précédents.

Selon le «Rapport sur les plaintes dans l'écosystème de la mobilité et des transports – 2e semestre 2019», rendu public aujourd'hui, 8 060 des 13 693 plaintes adressées au secteur routier ont révélé l'autorité qui réglemente et supervise le secteur des transports au Portugal.

Les 13 693 réclamations représentent une augmentation de 57,2% (4 980 de plus) par rapport au premier semestre de l'année dernière, ce que l'AMT justifie avec l'augmentation du nombre de passagers dans les transports publics, du fait de la baisse des coûts des pass, en avril. «Ce qui aura mis plus de pression sur le système, notamment dans les transports métropolitains de Lisbonne et de Porto, où se concentre l'essentiel de la demande».

Par rapport au premier semestre 2019, il y a eu une augmentation globale de 72,4% des plaintes dans le secteur routier et de 51,1% dans le secteur ferroviaire et une baisse de 34,2% dans le secteur fluvial.

Le «sous-secteur ferroviaire voyageurs a enregistré + 64% de plaintes et la route voyageurs + 59,6%. Le sous-secteur fluvial de passagers a enregistré 34,2% de plaintes, soit 219 plaintes de moins », a ajouté le responsable.

Les principales plaintes (71% du total) concernent "la conformité défectueuse / le non-respect du contrat / la non-conformité", "les prix / le paiement / la billetterie" et la "qualité de service / le service insuffisant dans les établissements et le service téléphonique".

AMT a souligné que le PARTIE – Programme de soutien à la réduction tarifaire, entré en vigueur en avril 2019, «a induit une augmentation substantielle de la demande, à des niveaux qui n'avaient pas été observés depuis plusieurs années».

Avec PART, selon AMT, «le nombre de passagers transportés dans tout le pays, y compris les détenteurs d'un passeport, pour tous les modes de transport, a enregistré des variations annuelles positives d'environ + 7% et + 15%, avec que les variations les plus expressives ont été enregistrées dans les zones métropolitaines de Lisbonne et de Porto, avec des variations allant jusqu'à + 29% ».

L'autorité des transports a souligné que, par rapport à la même période en 2018, le nombre de plaintes est passé de 10 431 à 13 693.

"Si l'on dénombre les plaintes par million de passagers transportés", on note "une augmentation de 13,7% des plaintes concernant le sous-secteur métropolitain des passagers", mais "une baisse des plaintes de -21% chez les passagers et -46,6% dans le sous-secteur fluvial », a-t-il déclaré.

Au cours du dernier semestre 2019, selon l'INE, le secteur ferroviaire a transporté 97,7 millions de passagers (+ 22,1% par rapport au semestre précédent), l'agglomération a transporté 139 millions de passagers (+ 6,7%) et le fleuve 12,5 millions de passagers (+ 20,2%).

Sur un total de 13 693 plaintes, 9 639 ont été enregistrées dans des livres de plaintes physiques, 2 804 dans le livre électronique des plaintes et les 1 250 restantes avaient d'autres origines.

Concernant la période de la pandémie, le président de l'AMT, João Carvalho, a admis mercredi, dans des déclarations au Parlement, que l'autorité avait reçu environ 400 plaintes pour cause de surpopulation, mais aussi pour des questions de sécurité et d'hygiène, dans les transports publics. passagers dans le pays, mettant en évidence «l'avalanche» des utilisateurs lorsqu'ils sont passés de l'état d'urgence à celui de la calamité.

"Il y a eu surpopulation, nous avons reçu des plaintes", a expliqué João Carvalho.

«Ce n'était pas à prévoir. (…) C'est une nouveauté, il y avait des services minimes, soudain l'avalanche de transports commence », a-t-il ajouté.

RCS // MLS

Le contenu de l'Autorité des transports a reçu 74 plaintes par jour au second semestre 2019 apparaît en premier à Visão.