1-1-e1669908198824-png
lapavt-rassemble-plus-de-750-congressistes-aux-acores-pour-reflechir

L’APAVT rassemble plus de 750 congressistes aux Açores pour réfléchir à l’avenir du tourisme

Le 47e Congrès national de l’Association portugaise des agences de voyages et de tourisme (APAVT) commence aujourd’hui à Ponta Delgada, aux Açores, avec 751 membres du Congrès pour, selon l’association, faire le point et réfléchir à l’avenir du secteur.

Interrogé par Lusa, mercredi, sur les attentes de l’association pour le congrès de cette année, à un moment où les chiffres montrent une reprise du secteur à des niveaux proches de 2019, mais où nous vivons dans un contexte de forte inflation, d’invasion de l’Ukraine , etc., le président de l’APAVT rappelle qu’il s’agit, comme les années précédentes, de « faire un état des lieux et de se tourner vers l’avenir, avec l’ensemble des ‘parties prenantes’ [parceiros do setor]🇧🇷

Pedro Costa Ferreira a rappelé que, malgré le « dynamisme étonnant » du tourisme cette année, le secteur doit « parcourir un long chemin de reprise » en termes de bilans d’entreprises.

« Il est à noter que l’année reflète l’incroyable dynamisme et leadership du secteur du tourisme, des agences de voyages aussi, mais qu’il va falloir faire un long chemin vers la reprise pour retrouver les équilibres comptables de 2019. en même temps, comme c’est la tradition de nos congrès, ce sera un moment d’immersion totale dans la destination touristique des Açores, São Miguel en particulier (…) », a renforcé le responsable.

L’édition du grand rendez-vous annuel des agences de voyages comptera, selon le même responsable, 751 congressistes.

Le 4 juillet, lors de la présentation du congrès à Ponta Delgada, Pedro Costa Ferreira a rappelé que cette réunion, bien qu’elle soit « organisée par des agents de voyages », est « historiquement le congrès du tourisme portugais », dans lequel le « reflet de ce qui s’est passé » et où sont tracées « quelques bases du chemin » à suivre.

Concernant le choix des Açores comme « étape » cette année, le président de l’association a déclaré mercredi à Lusa que, pour commencer, il était considéré comme « la bonne chose à faire le congrès » au Portugal, « après l’énorme crise » qui a été vécu.

Et puis, « il nous a semblé bon de choisir, dans notre pays, une vitrine de la durabilité. Nous avons eu, des Açores en général, du gouvernement régional et du président lui-même, un accueil enthousiaste à cette idée, qui nous a immédiatement fait prendre la décision », a-t-il ajouté.

En juillet, le président du gouvernement régional, le social-démocrate José Manuel Bolieiro, a souligné l’importance du congrès qui permettra de « combattre la saisonnalité » puisqu’il se déroule en période de « basse saison ».

Le congrès APAVT aura lieu pour la cinquième fois aux Açores, après que l’archipel ait déjà accueilli le forum en 1995, 2006, 2013 et 2018.

Le 47e congrès de l’APAVT aura lieu d’aujourd’hui à dimanche à Ponta Delgada, sur l’île de São Miguel, aux Açores.

MSF (RPYP) // CSJ

Articles récents