L’actrice Mónica Bellucci joue dans « Maria Callas — Lettres et souvenirs », la pièce qui monte sur scène au Grand Auditorium du Centro Cultural de Belém, à Lisbonne, dans le cadre du 38e Festival d’Almada, qui se déroule jusqu’au 25.

Basée sur le livre « Maria Callas Letres & Mémoires », de Tom Volf, qui met également en scène, la pièce permet de découvrir la « vraie histoire derrière la légende » qui a marqué les scènes de l’opéra dans les années 1950/70, selon le programme de le festival.

Le texte va de l’enfance modeste de Maria Callas (1923-1977), née Anna Maria Sofia Cecilia Kalogeropoulou, à New York, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à Athènes, et des débuts discrets de la soprano à l’opéra, en la capitale grecque, jusqu’au point culminant de votre carrière ; cela allait également de son mariage avec l’homme d’affaires Giovanni Battista Meneghini au scandale de sa relation avec le millionnaire grec Aristote Onassis. En 70 minutes, « Maria Callas — Lettres et souvenirs » constitue « un autoportrait fascinant et inquiétant de la plus grande voix du XXe siècle ».

« Le voile qui couvre ainsi Maria est levé – la femme vulnérable, tiraillée entre la vie scénique et sa vie privée – à l’image de Calas, l’artiste victime de l’auto-exigence et du combat perpétuel qu’elle a mené avec le chant », lit-on dans le programme du festival. .

Parlée en français, sous-titrée en portugais, la pièce est accompagnée d’une vidéo d’Olivier Olry, lumière d’Anne Roudiy, et est présentée au Centro Cultural de Belém, aujourd’hui et dimanche, toujours à 19h00.

Produite par la compagnie française Les Visitaurs du Soir, la pièce arrive au Portugal avec le soutien de l’Institut italien de la culture de Lisbonne et de l’Institut français du Portugal.

En parallèle du Festival, la formation « Le sens des maîtres », donnée par le danseur et chorégraphe Josef Nadj, débute aujourd’hui, au Forum municipal Romeu Correia, à Almada.

Né en 1957 dans l’ex-Yougoslavie, aujourd’hui Serbie, Josef Nadj est également l’auteur du spectacle « Omma », qui est présenté aujourd’hui et dimanche au Théâtre municipal Joaquim Benite, à Almada, après la première vendredi, également au sein du portée du festival.

« Omma » a une chorégraphie et des costumes de Josef Nadj. Le programme de « Le sens des maîtres » se termine le 14 suivant.

Aujourd’hui, à la Casa da Cerca — Centre d’art contemporain, se tient également la réunion sur la mise en œuvre du festival à Almada (1978-1988), la deuxième des quatre, tenues les samedis lors de l’édition du festival, consacrée aux 50 ans de sa hôtesse, l’Almada Theatre Company (CTA), qui sont marqués cette année.

Vingt et une productions sur un total de 108 séances remplissent le programme théâtral du Festival de Almada de cette année, qui se déroule dans sept salles, cinq dans la municipalité d’Almada et deux à Lisbonne.

CP // MAG

Le contenu Actrice Monica Belluci joue dans « Maria Callas – Lettres et souvenirs » aujourd’hui et dimanche au CCB apparaît en premier dans Visão.