La police maritime a intercepté ce matin un bateau transportant sept Marocains à Ria Formosa. C’est le troisième incident de ce type au cours des six derniers mois.

Les hommes étaient tous "tranquilles", ont indiqué les autorités, qui les ont remis au personnel de l'agence des frontières du SEF.

Deux ont nécessité l'aide de l'INEM pour les premiers soins – une pour les égratignures reçues après une chute du quai dans les quais d'Olhão, une autre pour avoir apparemment des nausées.

Les hommes, âgés de 20 à 30 ans, ont été repérés tôt ce matin par un pêcheur qui les a décrits comme «semblant perdus, à proximité de l'approche Faro-Olhão.

Pour l'instant, l'histoire est que tous les hommes sont originaires du Maroc – personne n'identifie quelle ville à ce stade.

Comme l'a rappelé le journal télévisé SIC, la majorité des jeunes hommes qui sont venus dans les deux derniers bateaux ont depuis disparu et se trouvent presque certainement dans d'autres pays d'Europe à l'heure actuelle.

Ce manque de contrôle sur les arrivées illégales a mis le Portugal «dans une très mauvaise lumière avec les partenaires européens» António Nunes, président de l'OSCOT (l'Observatoire de la sécurité, du crime organisé et du terrorisme) a admis plus tôt cette année, ce qui signifie que cette fois, les autorités ne commettront pas les mêmes erreurs (cliquez ici).

En raison de leur arrivée au milieu d'une pandémie, les sept hommes seront désormais testés pour Covid-19, selon des rapports.

Le taux d’infection au Maroc est relativement faible – avec seulement 208 décès à ce jour. Le pays est sorti d'un verrouillage strict de deux mois le mois dernier.

natasha.donn@algarveresident.com