Un sous-marin militaire russe – surnommé «Black Hole» par la marine américaine – a traversé le continent portugais en route vers la Méditerranée.

La «classe Kilo améliorée» «RFS Rostov-na-Donu» a été «accompagnée» par la marine portugaise et suivie par les Américains qui auraient un porte-avions parmi les navires effectuant un exercice naval près du Maroc.

Le remorqueur de sauvetage russe, le Prof Nicolay Muru, serait sur la même route que le sous-marin de 3 950 tonnes, qui effectue le voyage «en surface».

Les deux bateaux russes étaient hier le long de la côte de l’Alentejan.

Il s’agit d’une route habituellement empruntée par la flotte russe de la mer du Nord – et tout aussi habituellement suivie par les forces de l’OTAN.

Selon des rapports, l’OTAN exerce une vigilance accrue sur les sous-marins russes depuis janvier, lorsque l’un de la «même classe» de sous-marins d’attaque a effectué des manœuvres à 5 km des côtes françaises, près du Pas-de-Calais.

L’incident a été jugé «provocateur», écrit Correio da Manhã – bien que les exercices qui ont amené la marine américaine au Maroc visent en fait «à chasser les sous-marins ennemis» en mer Méditerranée.

Le Rostov-na-Donu est un «sous-marin d’attaque conventionnel». Il a été en action dans diverses «situations de conflit» en Libye et en Syrie, et est armé de missiles de croisière et de torpilles.

Les Américains l’ont appelé «Black Hole» parce qu’il fait partie d’un groupe de sous-marins diesel-électriques qui sont «extrêmement silencieux». Dit CM, «le plus silencieux du monde».

[email protected]