Le gouvernement maintient l'objectif d'une mise à jour annuelle des salaires de la fonction publique dans le projet de loi du Grand Plan d'options (GOP) pour 2021, ainsi que de la mise en œuvre d'une politique sectorielle de pré-réforme.

Dans le projet approuvé jeudi par le Conseil des ministres, auquel Lusa avait accès aujourd'hui, l'exécutif maintient les priorités de l'administration publique, à savoir la «modification de la politique des bas salaires, le remplacement de la mise à jour annuelle des salaires et la valorisation des rémunérations. les travailleurs en fonction de leurs qualifications et de la reconnaissance du mérite ».

Les mises à jour annuelles des salaires dans la fonction publique ont repris en 2020, après dix ans de gel, avec des augmentations générales de 0,3%, mais le gouvernement a déjà admis qu'en raison de la pandémie de covid-19, l'engagement pourrait ne pas être respecté auparavant augmentation supposée de 1% en 2021.

Dans le projet GOP, qui va maintenant être analysé et soumis à un avis du Conseil économique et social (CES), le Gouvernement réitère également son intention de «mettre en œuvre des politiques actives de pré-réforme dans les secteurs et fonctions qui le justifient, contribuant à le rajeunissement du personnel et des cartes du personnel ».

Le régime de préretraite est l'une des mesures visant à rajeunir la fonction publique et était déjà prévu dans les précédents GOP, après avoir fait l'objet de discussions entre le gouvernement et les structures syndicales.

Dans le domaine de l'administration publique, le gouvernement défend à nouveau la nécessité «d'approfondir le modèle actuel de recrutement et de sélection des cadres supérieurs et intermédiaires, par le biais du Comité de recrutement et de sélection de l'administration publique (CReSAP)» et de «réactiver le évaluation des services avec distinction de mérite associée aux meilleurs niveaux de performance et refléter cette distinction dans les avantages pour les travailleurs respectifs ».

Le projet GOP auquel Lusa avait accès n'inclut pas le scénario macroéconomique estimé par le gouvernement pour 2021, indiquant qu'il est "en préparation" par le ministère des Finances.

Le Conseil des ministres a approuvé jeudi le projet de loi sur la loi Grandes Options pour 2021, qui sera désormais analysé et soumis à un avis du Conseil économique et social (CES).

«D'une manière générale, le projet de loi sur les grandes options pour 2021 a été approuvé, qui a été envoyé pour analyse et avis par le Conseil économique et social», indique le communiqué du Conseil des ministres.

En avril, le parlement a approuvé un régime exceptionnel dans le processus budgétaire qui a permis de reporter la livraison du programme de stabilité et que la présentation de la proposition de Grandes Options soit faite avec celle du budget de l'État pour 2021.

Il s'agit d'un diplôme établissant «un régime exceptionnel et temporaire de procédure budgétaire» en raison de la situation économique et financière résultant de la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus.

Ainsi, en 2020, la présentation de la proposition de loi sur les grandes options (jusqu'ici connue sous le nom de grandes options du plan – GOP), y compris la programmation budgétaire pluriannuelle, se fera en même temps que la proposition de loi de finances de l'État pour 2021 (OE2021 ).

Cette année, la proposition OE2021 devrait être présentée le 12 octobre, car la date limite prévue dans la loi-cadre budgétaire, le 10 octobre, coïncide avec le week-end.

DF (LT / JE) // EA

Le contenu du GOP: le gouvernement tient une mise à jour annuelle des salaires dans la fonction publique apparaît en premier à Visão.