«Les dépenses de défense sont avant tout un investissement dans les compétences nécessaires pour garantir la liberté, la sécurité et la sauvegarde de la vie portugaise, mais c'est aussi un investissement dans le tissu économique, dans l'innovation technologique, dans les petites, moyennes et grandes entreprises. grand, dans de nouveaux emplois et dans une plus grande capacité d'exportation », lit-on dans le document qui sera débattu et voté au parlement avec le budget de l'État pour 2021.

Le Gouvernement considère qu'il est «fondamental de continuer à investir dans des moyens et des équipements afin que les forces armées puissent pleinement remplir leurs missions» et se supposer «un garant ultime efficace de la sécurité et du bien-être de la population et agir comme une réserve stratégique indispensable pour la La résilience de l'État face à des situations d'urgence complexes ».

Dans le document, l'exécutif souligne que la politique de défense nationale est «un instrument indispensable de la politique étrangère et de l'affirmation du Portugal dans le monde».

Au niveau bilatéral, l'exécutif souligne «le rôle de la politique de coopération en matière de défense, principalement dans les relations avec les pays africains de langue portugaise (PALOP) et avec la République démocratique du Timor-Leste, pour l'efficacité et l'unité de la La politique étrangère portugaise et pour renforcer la crédibilité et la visibilité du Portugal dans le cadre international ».

D'autre part, les GOP soulignent la nécessité de «poursuivre l'adaptation de la Défense nationale et la transformation des forces armées, afin de répondre à la fois aux défis d'une innovation technologique de plus en plus accélérée, y compris les nouvelles menaces découlant de l'abus du cyberespace, ainsi que les engagements pris envers nos alliés, qui représentent une garantie collective vitale pour dissuader les menaces à notre sécurité ».

«L'investissement dans la défense générera également une valeur ajoutée dans la recherche, l'industrie et l'innovation et contribuera à la reprise, au renouvellement et à l'internationalisation de l'économie portugaise» et «il sera également crucial dans la projection internationale du pays, garantissant l'interopérabilité avec les alliés et le plein respect des missions internationales de paix et de sécurité auxquelles nous nous engageons, notamment dans le cadre de l'ONU, de l'UE et de l'OTAN ».

Dans le document, le Gouvernement réitère son intention de promouvoir l'extension du régime des contrats spéciaux et la conclusion de l'étude de faisabilité sur la création d'une escouade permanente d'état-major dans l'armée et l'armée de l'air, soulignant également l'importance de rechercher «de nouvelles solutions pour le recrutement, la rétention et la requalification, en plus de miser sur la formation, ce qui permettra de répondre notamment aux besoins de domaines technologiquement plus denses, comme la cyberdéfense et le domaine spatial ».

Dans le domaine du patrimoine, les GOP expriment l'intention de l'exécutif d'élargir la relation avec les municipalités, puisque «les municipalités sont un partenaire privilégié pour que les propriétés disponibles pour la rentabilité continuent de servir l'intérêt public et que leur rentabilité puisse perdurer. les intérêts, protégés par la loi, des forces armées ».

En plus d'investir dans les moyens, l'équipement et les ressources humaines, le Gouvernement souligne que la loi de programmation militaire sera mise en œuvre de manière à générer de la valeur qui «se traduit par un effet multiplicateur de la capacité opérationnelle, à savoir parier sur des programmes conjoints et à double usage, ce c'est-à-dire qu'ils peuvent s'appliquer aux missions civiles, car l'expérience de la réponse à la covid-19 s'est avérée fondamentale ».

JPS // HB