« Je suis d’un avis positif, surtout parce que c’est un type d’événement qui n’est pas exactement spécialisé », a-t-il déclaré à Lusa Cristina Perdigão, notant qu’il n’y avait pas non plus d’espoir d’avoir beaucoup d’aide.

Les séminaires « Étudier et rechercher au Portugal », promus par CRUP – Conseil des recteurs des universités portugaises et CCISP – Conseil de coordination des instituts polytechniques, ont eu lieu à l’Expo 2020 Dubaï les 13 et 14 décembre.

Le premier jour, les travaux menés par Portugal Space, par le Centre AIR et deux projets liés à l’agroalimentaire ont été présentés : Mobfood (Université du Minho) et ChestWine (Institut polytechnique de Bragança).

Le deuxième et dernier jour, deux projets liés à la mer ont été présentés, l’un plus du point de vue de l’exploitation économique et l’autre du point de vue de la biodiversité (ValorMar – Université de Porto/Sonae et BiodivAMP – MARE/ISPA) et deux autres dans la zone de santé CBMmeter/Institut Polytechnique de Leiria et Blue Stain/CESPU.

« Nous voulions être sûrs de pouvoir profiter de la disponibilité du Pavillon [de Portugal] de présenter ce qui se fait de mieux au Portugal en matière d’enseignement et de recherche, et c’est à mon avis un bilan très positif », a ajouté la responsable des séminaires « Étude & Recherche au Portugal ».

De plus, « l’échantillon qui a réussi à s’organiser », déjà dans une situation de conditions quelque peu défavorables en raison du covid-19, avec une phase de restrictions et la crainte que certaines personnes ne puissent pas revenir si elles étaient testées positives, était de  » très haute qualité, avec beaucoup de niveau », ce qui est « très positif ».

Par conséquent, « je pense que nous devons être fiers de cette participation », a conclu Cristina Perdigão.

« Nous avons eu essentiellement l’aide d’établissements d’enseignement supérieur », a ajouté le directeur de l’Agence nationale Erasmus+ pour l’éducation et la formation.

L’événement était organisé par l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur (AICEP) sur invitation.

« Nous n’avions pas exactement ce public qui passerait, même si je pourrais, si c’était le cas et exprimer un intérêt » pour savoir comment fonctionnent l’enseignement supérieur et la recherche au Portugal, assister à l’événement.

« Nous avions essentiellement des universités dans la région [Emirados], des universités internationales qui travaillent dans la région et quelques partenaires européens également, la République tchèque, Malte, ainsi que le Brésil, nous avons eu des partenaires qui regardaient les Brésiliens », a déclaré Cristina Perdigão, soulignant que c’était une « expérience très intéressante ».

Ces séminaires sont nés « dans le cadre d’un groupe qui s’était réuni sous la tutelle du secrétaire d’État chargé des sciences, de la technologie et de l’enseignement supérieur en vue de préparer quelques événements pour promouvoir les établissements d’enseignement supérieur, le travail qu’ils accomplissent à l’étranger », là où surgissent des idées, des propositions, des défis, a expliqué le responsable.

« Et l’une de celles avancées par le Secrétariat d’État à l’internationalisation, qui est l’une des organisations faisant partie de ce groupe, était précisément la participation à Dubaï », a-t-il ajouté.

Prise en compte des caractéristiques du salon [mundial], ce que le secrétariat d’État à l’internationalisation a proposé, c’est qu’une présentation concertée soit faite, c’est-à-dire qu’il serait très difficile d’accueillir chacune des institutions par elles-mêmes (…) et qu’il serait beaucoup plus facile et plus adéquat de le format de la foire dont ils étaient issus de manière coordonnée et organisée », a-t-il ajouté.

Le sujet a été discuté jusqu’à la réunion de la semaine « apprentissage et connaissance », qui a accueilli à l’Expo Dubaï un grand événement lié à l’exposition mondiale, RewirEd, où des sujets liés à l’éducation en général ont été discutés.

Par conséquent, selon le responsable, il était prévu qu’en plus du public normal à l’Expo 2020 Dubaï, il y aurait également, à ce moment-là, un public spécialisé.

ALU // CSJ

Le contenu ExpoDubai : Séminaire sur les études et l’investigation au Portugal avec un bilan « positif » apparaît pour la première fois à Visão.