Parpública a annoncé aujourd’hui avoir reçu deux propositions dans le cadre du processus de reprivatisation d’Efacec, DST SGPS et Sing – Investimentos Globais, selon un communiqué publié sur le site Internet du groupe.

« Suite au processus de reprivatisation de 71,73 % du capital social d’Efacec Power Solutions, SGPS, SA, Parpública – Participações Públicas (SGPS), SA informe qu’elle a reçu, dans le délai établi, c’est-à-dire jusqu’à 13h00 du 19, deux propositions contraignantes des entités DST – SGPS, SA et Sing – Investimentos Globais, SGPS, SA, qui seront analysées selon les termes et aux fins des dispositions de la résolution du Conseil des ministres n° 113/2020, de décembre 21″, lit la même note.

Le 29 juin, le ministre de l’Economie Pedro Siza Vieira a déclaré qu’il fallait attendre le 19 juillet pour savoir combien de propositions ont été faites pour le rachat d’Efacec Power Solutions, refusant de commenter le retrait éventuel des investisseurs étrangers.

Le journal Eco avait rapporté que les investisseurs égyptiens, chinois et espagnols se sont retirés du processus, ne laissant que les portugais Dst et Sing – Investimentos Globales, ce qui est désormais confirmé.

Il s’agit de la deuxième phase du processus de cession de 71,73 % du capital d’Efacec Power Solutions, dans le cadre de la reprivatisation.

« Nous espérons achever le processus de privatisation dans les délais prévus », a déclaré le ministre de l’Economie, soulignant qu’Efacec a réalisé un « très bon » premier trimestre en termes de chiffre d’affaires et de marge, mais qu’elle doit trouver « une destination stratégique, un leadership et la capacité d’assurer sa solidité financière ».

« Ce que doivent faire les nouveaux propriétaires de l’entreprise dans la deuxième partie du processus de privatisation », a-t-il ajouté.

Le 14 mai, une résolution a été publiée dans Diário da República qui a sélectionné cinq soumissionnaires potentiels, déjà annoncés par le gouvernement, pour soumettre des propositions non contraignantes : Chint Group Corporation, Dst, Elsewedy Electric Corporation, Iberdrola et Sing – Global Investments.

Mi-2020, avant d’être nationalisée, Efacec a annoncé avoir reçu « une douzaine » de propositions non contraignantes de groupes industriels et de fonds d’investissement, nationaux et internationaux, pour racheter le capital d’Isabel dos Santos dans l’entreprise.

L’approbation par le Conseil des ministres du décret-loi portant nationalisation de 71,73 % du capital social d’Efacec résulte du départ du capital d’Isabel dos Santos, fille de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos, suite à son implication dans l’affaire Luanda Leaks », dans lequel l’International Investigative Journalism Consortium a révélé plus de 715 000 dossiers détaillant les prétendus stratagèmes financiers de la femme d’affaires.

Efacec est une entreprise des secteurs de l’énergie, de l’ingénierie et de la mobilité.

ALYN (VCP/VP) // CSJ

Le contenu DST et Sing a livré une proposition contraignante pour la reprivatisation d’Efacec apparaît d’abord dans Visão.