Alors que la pandémie de COVID-19 fait des ravages dans les restaurants et les entreprises du monde entier, un chef au Portugal a organisé un congrès pour que le personnel du restaurant se réunisse et discute de la façon de faire face à son bilan pour la santé mentale.

«Ces professions sont connues pour être à forte intensité de main-d’œuvre», Paulo Amado, responsable de Edições do Gosto, qui organise la Congrès des chefs, a dit Lusa. Il a ajouté que la pandémie avait aggravé la situation des gestionnaires, des propriétaires et des employés.

Les chefs et autres professionnels de la restauration se réunissent mardi pour le Congrès des chefs afin de discuter de la santé mentale dans le secteur au milieu de la pandémie COVID-19.

«Nous voyons la tension s'accumuler dans une profession qui avait déjà ses défis, et qui en voit maintenant de nouveaux surgir», a souligné Amado. «Ce n’est pas seulement un défi économique, mais un défi humain.»

Le congrès se déroulera du mardi au jeudi à Oeiras, la banlieue maritime de Lisbonne, et sera diffusé gratuitement sur Youtube.

«Nous voulons sensibiliser au cours de ces trois jours, mais nous voulons aussi agir», a déclaré Amado à Lusa.

Le congrès, qui a débuté en 2005, verra 50 intervenants intervenir dans des démonstrations culinaires, des vidéos, des interviews et des débats sur le présent et l'avenir de la restauration, le gaspillage alimentaire et la durabilité.

La pandémie COVID-19 a contraint les restaurants et les entreprises du monde entier à fermer. La pandémie a déjà causé plus de 1,2 million de décès et plus de 49,3 millions de cas d'infection dans le monde. Le Portugal a signalé 2 848 décès et 173 540 cas d'infections.