Le service, qui peut également être réalisé à la demande des entreprises, comprend le «barman» et toute la logistique associée à la préparation des boissons, avec différents menus, y compris des «cocktails» (boissons) sans alcool pour enfants, avec des gommes ou des «guimauves» , Raconte Miguel Gião à Lusa.

Le projet a commencé avec «l'idée de maintenir le fonctionnement du bar, les emplois et d'éviter les rassemblements et les fêtes illégales», a déclaré le directeur exécutif du groupe EQEPEC (acronyme de Eu Quero, Eu Pode, Eu Consigo), qui promeut le service.

«Pouvoir offrir ce service aux clients est plus logique que de prendre des boissons à emporter», note-t-il, notant que «Barman à la maison» est «un service clé en main», qui comprend tout: verres, glace, boissons et même des tasses personnalisées pour les enfants.

De plus, dans le contexte actuel, les trois «barmans» disponibles pour faire le travail – parmi eux João Rodrigues, distingué comme le meilleur «barman» portugais en 2016 – respectent «toutes les règles sanitaires requises», garantit l'homme d'affaires.

À 39 ans, Miguel Gião et son frère, Ricardo, se sont aventurés très tôt dans le monde de l'hospitalité. Ils ont débuté en 2004 avec le bar Columbus et n'ont cessé depuis: ils gèrent aujourd'hui cinq établissements à Faro, le plus récent ayant ouvert en juin.

Pour Miguel, le projet est parfaitement logique «à un moment où les gens veulent éviter de se réunir autant que possible» et où les établissements d'alimentation et de boissons fonctionnent toujours de manière conditionnée en raison de la pandémie de Covid-19.

Le service commence à 150 euros et dure généralement entre une heure et demie et deux heures, et peut être prolongé à la demande des clients et personnalisé s'il s'agit d'une soirée à thème. Le menu de base comprend environ 20 «cocktails» pour des groupes de 10 personnes maximum.

Malgré l'exclusivité, l'entrepreneur considère qu'il s'agit d'un service «économique», car «il serait plus cher pour le client d'acheter chaque produit».

Le Portugal compte au moins 1 631 décès associés à la covid-19 dans 44 859 cas d'infection confirmés, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS).

Covid-19 est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

MAD // MLS

Le contenu de Covid-19: Un nouveau service en Algarve emmène un «barman» à la maison pour préparer des «cocktails» apparaît d'abord à Visão.