«Bien que les relations avec les donateurs restent très fortes, les conséquences économiques de la pandémie de covid-19 provoqueront d'importantes perturbations macroéconomiques dans l'économie du Cap-Vert, qui est fortement dépendante du tourisme», lit-on dans la note publiée ce soir.

«Pour cette raison, nous revoyons les perspectives d'évolution de l'économie de stable à négative», annonce dans le texte, qui confirme que la note du Cap-Vert devrait être revue à la baisse dans les 12 à 12 prochains mois. 18 mois.

Malgré cela, les analystes de S&P ont décidé, pour l'instant, de maintenir leur opinion sur la qualité du crédit souverain du Cap-Vert en B, en dessous du niveau de recommandation d'investissement, ou «trash», comme on l'appelle généralement.

«Les« perspectives »négatives reflètent la possibilité que, dans les 12 prochains mois, la pandémie de covid-19 puisse exercer une pression significative sur les déséquilibres budgétaires et externes majeurs, en plus de notre scénario de base», affirment les analystes.

Pour justifier sa décision, S&P écrit que «l'arrêt soudain du tourisme et des voyages internationaux signifie que le déficit du compte courant et le déficit budgétaire dépasseront les deux chiffres cette année, et que la croissance du PIB [produit intérieur brut] en souffrira. une contraction de 8,5%, l'une des plus importantes baisses de l'histoire de l'indépendance du Cap-Vert ».

Justifiant le maintien de la notation et la dégradation, à la fois, de la perspective d'évolution de l'économie, S&P soutient que «malgré les sombres anticipations pour 2020, le maintien de la notation se maintient dans le scénario de base, qui suppose une reprise soutenue en 2021 », tandis que« la révision négative des «perspectives» reflète les risques négatifs sur cette prévision ».

En particulier, ajoutent-ils, il y a l'idée qu'une reprise supérieure à la moyenne, suite à un retour du tourisme international, «n'est pas garantie, ce qui remet en cause» le scénario central de l'agence d'une «dette publique nette atteignant pic de 125% du PIB cette année et reprise progressive par la suite ».

Concernant le scénario macroéconomique, S&P estime, après une récession de 8,5% cette année, une croissance de 6,2% en 2021 et une dette publique passant de 13,8% du PIB cette année à 137% en 2021 .

Le Cap-Vert a enregistré 47 autres infectés par le nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant le total accumulé à 3745 cas de la maladie, a révélé aujourd'hui le ministère de la Santé.

Le pays africain compte désormais 3745 cas cumulés de la maladie depuis le 19 mars, date à laquelle le premier patient atteint de covid-19 a été diagnostiqué, répartis sur huit des neuf îles habitées.

Sur ce total, 38 sont morts et 2 807 se seraient rétablis, tandis que deux ressortissants étrangers infectés ont été transférés vers leur pays d'origine, selon les données du Ministère de la santé.

En Afrique, il y a 28 850 décès confirmés dans plus de 1,2 million de personnes infectées dans 55 pays, selon les dernières statistiques sur la pandémie du continent.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 832 000 morts et infecté plus de 24,5 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

MBA // SR