« Dans la prochaine période d’une semaine, les municipalités d’Albufeira, Arruda dos Vinhos, Braga, Cascais, Lisbonne, Loulé, Odemira, Sertã et Sintra sont incluses dans le niveau de risque élevé, la municipalité de Sesimbra restant à un niveau de risque très élevé « , lit-on dans le diplôme du gouvernement, publié jeudi soir dans Diário da República et qui est entré en vigueur aujourd’hui.

La résolution du Conseil des ministres « modifie les mesures applicables à certaines communes dans le cadre de la situation de calamité », qui s’applique sur tout le territoire national continental, jusqu’à 23h59 le 27 juin, en tenant compte de l’évaluation du risque de transmission du virus et le niveau d’incidence enregistré dans chaque commune.

Dans le cadre de la nouvelle phase du plan de décontamination, en vigueur depuis le 10 juin, qui s’applique aujourd’hui à 268 des 278 communes du Portugal continental, le Gouvernement a cessé de considérer les quatre étapes précédentes, appliquant désormais des mesures plus restrictives en cas d’épidémies épidémiologiques situations à haut risque et à très haut risque.

Le niveau de risque élevé s’applique aux communes qui enregistrent, pour la deuxième évaluation consécutive, un taux d’incidence supérieur à 120 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours (ou supérieur à 240 s’il s’agit de communes à faible densité de population), qui a été enregistré en Albufeira, Arruda dos Vinhos, Braga, Cascais, Lisbonne, Loulé, Odemira, Sertã et Sintra.

Les règles applicables à ces conseils à haut risque sont : le télétravail obligatoire lorsque les activités le permettent ; restaurants, cafés et pâtisseries (en salle, maximum 6 personnes par groupe ; en terrasse 10 personnes par groupe) jusqu’à 22h30 ; spectacles culturels jusqu’à 22h30 ; mariages et baptêmes avec 50% de la capacité; commerce de détail alimentaire et non alimentaire jusqu’à 21h00 ; autorisation de pratiquer tous les sports, sans public ; autorisation de pratiquer une activité physique à l’extérieur et dans les gymnases; événements à l’étranger à capacité réduite, à définir par la Direction Générale de la Santé (DGS) et Boutiques Citoyennes avec service présentiel sur rendez-vous.

Le très haut niveau de risque de transmissibilité du covid-19 identifie les communes qui enregistrent, pour la deuxième évaluation consécutive, un taux d’incidence supérieur à 240 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours (ou supérieur à 480 s’il s’agit de communes à faible densité de population ), ce qui est le cas de Sesimbra.

Parmi les règles pour les conseils à très haut risque figurent : le télétravail obligatoire lorsque les activités le permettent ; restaurants, cafés et pâtisseries (en salle, maximum quatre personnes par groupe ; en terrasses, maximum six personnes par groupe) jusqu’à 22h30 en semaine et jusqu’à 15h30 les week-ends et jours fériés ; spectacles culturels jusqu’à 22h30 ; mariages et baptêmes avec 25% de la capacité; commerce de détail alimentaire jusqu’à 21h en semaine et jusqu’à 19h les week-ends et jours fériés ; et le commerce de détail non alimentaire jusqu’à 21h00 en semaine et jusqu’à 15h30 les week-ends et jours fériés.

D’autres mesures sont l’autorisation de pratiquer des sports à risque moyen, sans public ; autorisation de pratiquer une activité physique en plein air jusqu’à six personnes et des gymnases sans cours collectifs; événements à l’étranger à capacité réduite, à définir par la DGS et Citizen Shops avec un service présentiel sur rendez-vous.

Des informations sur le plan de décontamination du gouvernement dans le cadre de la pandémie de covid-19 sont disponibles sur https://covid19estamoson.gov.pt/.

Jeudi, lors de la conférence de presse habituelle, après la réunion du Conseil des ministres à Lisbonne, la ministre d’État et de la Présidence, Mariana Vieira da Silva, a présenté cette mise à jour de la carte des risques des communes, avec 10 communes avec des mesures restrictives en par rapport à la majorité du Portugal continental, mettant en garde contre l’aggravation de la situation épidémiologique.

Le ministre a indiqué qu’il y a cette semaine « un très grand nombre, par rapport à la semaine précédente, de communes en état d’alerte », puisqu’elles enregistrent plus de 120 cas pour 100 000 habitants (ou plus de 240 s’il s’agit de communes à faible densité de population), dans un total de 20 : Alcochete, Águeda, Almada, Amadora, Barreiro, Grândola, Lagos, Loures, Mafra, Moita, Montijo, Odivelas, Oeiras, Palmela, Sardoal, Seixal, Setúbal, Sines, Sobral de Monte Agraço et Vila Franca de Xira.

Sur ces 20 communes en situation d’alerte, 14 sont situées dans l’Aire Métropolitaine de Lisbonne (AML), à savoir Alcochete, Almada, Amadora, Barreiro, Loures, Mafra, Moita, Montijo, Odivelas, Oeiras, Palmela, Seixal, Setúbal et Vila Franca de Xira.

Les quatre autres communes des 18 communes qui composent l’AML sont dans une situation plus grave de transmissibilité du covid-19, à savoir Cascais, Lisbonne et Sintra à haut risque et Sesimbra à très haut risque.

Ainsi, en plus des mesures appliquées à chaque commune du Portugal continental, le Gouvernement a décidé d’interdire les déplacements vers et depuis l’AML le week-end, de 15h00 le vendredi jusqu’à 06h00 le lundi, en raison de la montée du covid- 19 cas sur ce territoire et pour « la forte incidence [de covid-19] qui se fait sentir dans cette région, ne vous en transportez pas ».

La mesure comporte 18 exceptions, dont « des raisons de santé ou d’autres raisons urgentes urgentes ».

Dans la nouvelle phase du plan de décontamination, entré en vigueur le 10 juin et qui s’applique désormais à 268 des 278 communes du Portugal continental, le télétravail est recommandé dans les activités qui le permettent ; le commerce peut fonctionner selon le calendrier de licence respectif ; les restaurants, cafés et pâtisseries (maximum 6 personnes à l’intérieur ou 10 personnes en terrasses) peuvent ouvrir jusqu’à minuit pour l’admission des clients et 1h00 pour la fermeture ; et les équipements culturels peuvent fonctionner jusqu’à 01h00 (l’accès est exclu, à des fins d’entrée, à partir de 00h00), les salles de concert étant limitées à une capacité de 50 %.

D’autres règles qui s’appliquent dans cette nouvelle étape sont que les transports publics peuvent circuler avec une capacité des deux tiers ou avec la totalité de la capacité s’ils ne disposent que de places assises (taxis et véhicules de transport dans des véhicules non caractérisés de plateformes électroniques – TVDE – avec une capacité limitée pour les sièges arrière); la capacité pour les mariages et les baptêmes reste limitée à 50% de l’espace ; et la pratique du sport peut désormais avoir un public dans le cas du sport amateur, avec des places réservées et une capacité limitée à 33% de l’espace.

SSM (RCS/VAM) // MCL

Le Covid-19 : Sesimbra se contente de règles plus restrictives pour être le seul à très haut risque – Le gouvernement apparaît en premier à Visão.