Dans une déclaration diffusée aujourd’hui sur le site officiel de l’Inspection générale des activités culturelles, il est dit que «les répétitions pour la préparation de spectacles dont le début est prévu pour février et mars sont autorisées, et auxquelles les gens participent professionnel ou équivalent ».

« Dans ce cas, cette situation est comprise comme une activité professionnelle qui ne peut pas être développée par le recours au télétravail », précise l’IGAC, soulignant que, « néanmoins, les règles du SGD doivent être respectées. [Direção-Geral da Saúde] et adopté des mesures techniques et organisationnelles garantissant la distance physique et la protection des travailleurs ».

Dans la même déclaration, l’IGAC précise également que «le tournage, le ‘streaming’ et autres sont possibles si les personnes participent à un titre professionnel ou similaire, et dans ces conditions, cette situation est comprise comme une activité professionnelle qui ne peut être développé en utilisant le télétravail ».

Comme pour les essais, «les normes DGS doivent être respectées et des mesures techniques et organisationnelles doivent être prises pour garantir la distance physique et la protection des travailleurs».

Vendredi, la Commission portugaise du cinéma avait déjà annoncé qu ‘«il n’y a pas de restriction au tournage professionnel, sans préjudice des lignes directrices et des procédures définies par la direction générale de la santé».

L’information a été révélée par le PFC dans un communiqué, en réponse aux «innombrables doutes soulevés par les producteurs audiovisuels» sur l’application du décret, publié jeudi, qui détermine les mesures sur l’état d’urgence pour contenir la propagation du covid-19.

Les mesures extraordinaires déterminées par le gouvernement resteront en vigueur jusqu’à 23 h 59 le 30 janvier, mais la liste des activités interdites ou limitées, en tout ou en partie, ne comprend pas le tournage professionnel.

La Commission portugaise du cinéma, qui dépend conjointement de la culture et du tourisme, a souligné que « le tournage professionnel n’est pas inclus dans le concept d’événements, de sorte que les restrictions prévues ne s’appliquent pas », « n’est pas compatible avec l’exécution via le régime de télétravail »et« n’est pas soumis aux limites des agglomérations de cinq personnes sur la voie publique ».

La structure a rappelé que les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel doivent garantir «le devoir civique» de l’enfermement, et a souligné «la rigueur, le professionnalisme et le sens des responsabilités des producteurs audiovisuels» qui ont travaillé ces derniers mois «en l’absence d’épidémies dans le tournage, malgré soit un cas positif de covid-19 ».

Le Portugal continental est entré, à 00h00 vendredi, dans un nouveau confinement général, en raison de l’aggravation de la pandémie de covid-19, les Portugais étant soumis au devoir de retrait à domicile, mais maintenant les écoles avec un enseignement en classe.

Dans le cadre de la modification de l’état d’urgence dans le pays, le gouvernement a déterminé, mercredi, un ensemble de mesures extraordinaires qui prendront effet jusqu’à 23h59 du 30 janvier, pour «limiter la propagation de la pandémie et protéger la santé publique. ».

L’obligation générale de collecte à domicile, dans laquelle «la règle est de rester à la maison», prévoit des déplacements autorisés pour acheter des biens et services essentiels, la réalisation d’activités professionnelles, la fréquence des établissements scolaires, des activités physiques et sportives en plein air ou la participation à la la campagne électorale ou l’élection du Président de la République.

Le décret détermine également que le télétravail est obligatoire, chaque fois que les fonctions en question le permettent, sans qu’il soit nécessaire d’accord des parties, à condition que son non-respect soit considéré comme une infraction très grave.

La pandémie de covid-19 a causé au moins 2 009 991 décès résultant de plus de 93,8 millions de cas d’infection dans le monde, selon un rapport de l’agence française AFP.

Au Portugal, 8 709 personnes sont décédées sur les 532 416 cas d’infection confirmés, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

JRS (SS / PC) // MAG

Le contenu de Covid-19: Les répétitions de spectacles autorisés à ouvrir en février et mars sont autorisées à apparaître en premier à Visão.