"L'ouverture de l'aéroport est suicidaire, car nous avons non seulement perdu le contrôle des épidémies potentielles de pandémie, mais nous avons également perdu la surveillance de ces personnes entrant à Madère", a déclaré Miguel Albuquerque, en marge d'une visite à la Casa do Povo de Santo António, une des paroisses de Funchal qui, depuis le 23 mars, préparent et distribuent des repas aux personnes en difficulté depuis le 23 mars.

Le responsable madérien a ainsi rejeté la réclamation de certains agents de tourisme qui "traversent des difficultés et disent déjà ouvrir l'aéroport".

Le responsable a défendu la nécessité d'un «équilibre entre économie et santé publique».

"Cela signifie que la réouverture d'une activité qui a pour nous un poids fondamental dans l'économie et l'emploi, comme le tourisme, qui représente 26% du produit intérieur brut (PIB), doit être garantie en termes de sécurité", a-t-il déclaré.

Pour cette raison, a-t-il souligné, l'exécutif "investira dans les tests et seuls ceux qui auront un test négatif dans les 72 heures entreront dans la région autonome de Madère", car c'est "le seul moyen de faire une reprise progressive dans l'industrie du tourisme, par la sécurité ».

Cette sécurité est également rendue possible par la mesure de température à l'arrivée et par l'application informatique, avec installation optionnelle, qui permet de suivre l'évolution de la situation des passagers débarqués.

Miguel Albuquerque a rappelé que quiconque ne passe pas le test avant d'arriver dans l'archipel peut le faire à son arrivée et a le résultat en moins de 12 heures.

"Nous allons commencer à assembler les structures de l'aéroport pour les différentes lignes pour effectuer les tests et tout sera prêt le 1er juillet", a-t-il déclaré.

La région attend la signature d'un «protocole avec un institut de Lisbonne pour les personnes qui veulent pouvoir faire les tests» dans la capitale, les frais étant supportés par l'archipel.

"C'est également une installation que nous fournissons et qui est importante pour l'industrie de la mobilité et du tourisme dans la région", a-t-il déclaré.

Madère a enregistré jeudi, après 43 jours sans nouvelles infections, un nouveau cas positif de covid-19, enregistrant un total de 92 patients. Deux cas sont actifs, avec hébergement dans un hôtel, sans nécessiter de soins hospitaliers.

Le nouveau cas concerne un passager de Lisbonne.

"Qu'est-ce que ça veut dire? Que, contrairement à ce qu'ils y proclament, la situation de la pandémie n'est pas maîtrisée au niveau du continent, notamment dans la région de Lisbonne », a-t-il souligné.

Le Portugal enregistre aujourd'hui trois décès de plus liés au covid-19 que jeudi et 375 de plus infectés, la plupart dans la région de Lisbonne et de la vallée du Tage, selon le bulletin épidémiologique de la direction générale de la santé (DGS).

Les données du DGS indiquent un total de 1 527 décès liés à Covid-19 et 38 464 cas confirmés.

AMB (FP) // ROC