Les données, basées sur une enquête auprès des entreprises de l'industrie, de la construction, du commerce et des services, montrent que dans le secteur de l'hébergement et de la restauration, le pourcentage d'entreprises en activité était plus faible (93%), soit une augmentation de 11 points par rapport à la quinzaine précédente.

«Au vu de la situation à laquelle on pourrait s'attendre sans pandémie, 58% des entreprises ont signalé une baisse de leur chiffre d'affaires au cours de la première quinzaine de juillet», lit-on dans la publication de l'INE, qui compare ce pourcentage aux 66% enregistrés la quinzaine précédente et le 80% en avril.

L'INE met en évidence la «plus grande expression» de ce pourcentage dans l'hébergement et la restauration et le transport et le stockage, respectivement de 88% et 76%.

Au cours de la première quinzaine de juillet, entre 23% et 31% des entreprises ayant répondu à l'enquête ont supposé qu'elles avaient déjà bénéficié de mesures de soutien du gouvernement, y compris le «licenciement» simplifié.

Sur la base des données, l'INE indique que la situation de liquidité des entreprises s'est améliorée par rapport à avril puisque, au cours de la première quinzaine de juillet, 59% des entreprises ont déclaré pouvoir rester en activité pendant plus de six mois sans mesures supplémentaires. de soutien de liquidité (plus de 26% en avril) et seuls 15% ont déclaré ne pas pouvoir rester en activité plus de deux mois (47% la semaine du 20 au 24 avril).

Au cours de la première quinzaine de juillet, 24% des entreprises ont enregistré une réduction du nombre de salariés travaillant effectivement face à la situation attendue sans pandémie (36% la quinzaine précédente et 59% en avril), l'hébergement et la restauration étant le secteur où le plus les entreprises ont fait état d'une réduction du personnel employé au cours de la première quinzaine de juillet (58%, six pp de moins qu'au semestre précédent).

Interrogées sur l'emploi depuis le début de la pandémie et les attentes d'évolution des emplois jusqu'à fin 2020, 17% des entreprises déclarent avoir réduit le nombre d'emplois depuis le début de la pandémie et 76% n'en ont enregistré aucun impact sur le nombre total de personnes employées.

"La grande majorité des entreprises (83%) prévoient de maintenir leur emploi jusqu'à la fin de l'année, tandis que dans le reste il y a un équilibre relatif entre celles qui envisagent des augmentations et des baisses", conclut l'institut.

VP // EA

Covid-19: les entreprises en activité atteignent 99% au cours de la première quinzaine de juillet – INE apparaît en premier à Visão.