«Il y avait des travailleurs qui partaient pour des raisons de retraite, pour ne pas avoir renouvelé un contrat de travail à durée déterminée et un tiers d'entre eux à l'initiative du travailleur», a déclaré le Sanctuaire, dans un communiqué, évoquant les 24 licenciements intervenus tout au long de l'année.

Mercredi, la porte-parole du sanctuaire de Fátima, Carmo Rodeia, a expliqué à Lusa que le sanctuaire avait un plan de restructuration en cours qui prévoit le licenciement de jusqu'à 50 travailleurs en raison de la forte baisse des revenus causée par l'épidémie de covid-19. .

Le communiqué publié aujourd'hui souligne que "tout chiffre mentionné dans les réponses précédentes aux journalistes était dans le sens de souligner qu'un plan de licenciement n'était pas en cours et que les licenciements ne seraient pas dans les chiffres qui circulent dans les médias".

L'institution religieuse précise également qu '"aucun travailleur n'a été invité à quitter l'institution" mais souligne qu' "une présentation des difficultés actuelles a été faite".

"Il a été dit que, compte tenu de la réduction de l'activité, le Sanctuaire est réceptif aux propositions de conclusion d'accords de révocation de contrat, garantissant que ceux qui sont plus proches de l'âge de la retraite puissent maintenir leur revenu actuel jusqu'à cette date", explique .

«Il était également possible d'accorder un congé sans solde, dans les cas où cela intéressait tout travailleur. Ces possibilités ont été présentées pour les cas où quelqu'un le demande volontairement », ajoute la note.

La déclaration garantit que "tous les efforts seront faits pour trouver des solutions qui n'impliquent pas de redondance".

"Toute décision concernant les mesures futures sera dûment prise en considération, en tenant compte de l'évolution de la situation économique du Sanctuaire et de l'adhésion des travailleurs aux possibilités présentées", souligne-t-il.

Le Sanctuaire souligne que «comme la plupart des institutions et entreprises, le Sanctuaire de Fátima a également été fortement affecté par les conséquences économiques et financières de la pandémie».

La note révèle que «entre mars et juillet les groupes inscrits ont connu une baisse de plus de 99%» et «les offres ont subi une baisse de plus de 77%».

«Malgré les difficultés de gestion évidentes, communes à l'ensemble de la société, le Sanctuaire a assuré le travail de ses travailleurs, en payant intégralement les salaires de tous», souligne-t-il également.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 863 679 morts et infecté plus de 26 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 829 personnes sur 59 051 confirmées infectées sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

DYMC (DD) // LFS

Le contenu Covid-19: Santuário de Fátima dit qu'aucun travailleur n'a été invité à quitter l'institution apparaît en premier à Visão.