Le Premier ministre, António Costa, a révélé qu’il a défendu aujourd’hui, lors d’une nouvelle visioconférence des dirigeants de l’Union européenne consacrée à la lutte contre le covid-19, l’accélération de la vaccination et le partage des vaccins, «notamment avec l’Afrique».

«Le premier jour du Conseil européen, j’ai souligné l’importance, parallèlement au rétablissement, d’accélérer la vaccination. Les contrats de distribution de vaccins doivent être remplis et nous devons renforcer la capacité de production, de distribution et d’autorisation des vaccins dans l’UE », a-t-il déclaré dans la première des trois publications de son compte Twitter officiel sur le sommet.

Le chef du gouvernement et président par intérim du Conseil de l’Union européenne au premier semestre, a ajouté que, «dans le même temps, la solidarité internationale dans le partage des vaccins, notamment avec l’Afrique est essentielle» pour qu’il soit possible d’éradiquer le virus.

Enfin, António Costa a également jugé «indispensable d’assurer le bon fonctionnement du marché intérieur, par une action coordonnée aux frontières et en garantissant des couloirs verts et les droits des travailleurs transfrontaliers».

Le Premier ministre, qui ne fera des déclarations à la presse que le deuxième jour des travaux du Conseil européen – un sommet virtuel consacré aux questions de politique de sécurité et de défense, et du voisinage au sud -, a participé à la réunion des dirigeants du Centro Cultural de Belém, Lisbonne, «siège» de la présidence portugaise du Conseil de l’UE.

Dans les conclusions adoptées aujourd’hui par les dirigeants de l’UE concernant la pandémie de covid-19, les 27 supposent que «la situation épidémiologique reste grave et les nouvelles variantes posent des défis supplémentaires», il est donc nécessaire de «maintenir des restrictions strictes, tout en intensifiant les efforts pour accélérer la fourniture de vaccins ».

«La vaccination est déjà en cours dans tous les États membres et, grâce à notre stratégie vaccinale, tout le monde a accès aux vaccins. Malgré cela, nous devons accélérer d’urgence l’autorisation, la production et la distribution de vaccins, ainsi que la vaccination. Nous devons également renforcer notre capacité de surveillance et de détection afin d’identifier au plus vite les variantes, afin de contrôler leur propagation », lit-on dans les conclusions adoptées.

Le Conseil européen dit ensuite de soutenir « les efforts supplémentaires de la Commission pour travailler avec l’industrie et les États membres pour augmenter la capacité actuelle de production de vaccins, ainsi que pour adapter les vaccins à de nouvelles variantes, si nécessaire ».

« Nous soutenons également les efforts de la Commission pour accélérer la disponibilité des matières premières, faciliter les accords entre les fabricants dans toutes les chaînes d’approvisionnement, examiner les installations existantes pour aider à augmenter la production dans l’UE et renforcer les efforts de recherche et développement », ajoutent les dirigeants .

Les 27 réaffirment également leur « solidarité avec les pays tiers » et se disent « engagés à améliorer l’accès des groupes prioritaires aux vaccins », dans les pays voisins et au-delà.

ACC / TEYA // JPS

Le contenu Covid-19: le Portugal défendu au sommet de l’UE partageant les vaccins avec l’Afrique – PM apparaît en premier à Visão.