Dans un communiqué, une source du parc a déclaré que les nouvelles règles d’accès incluent l’achat obligatoire de billets à l’avance et un «enregistrement en ligne» préalable, afin de garantir que la capacité maximale de 3 000 personnes ne soit pas dépassée.

Dotée d'une superficie de plus de 26 hectares et où la plupart des espaces sont larges et extérieurs, la capacité réduite du parc permet d'assurer que les visiteurs et les employés maintiennent la distance minimale obligatoire.

«Lors de l'achat de billets sur le site officiel de Zoomarine ou lors de l'enregistrement du billet d'entrée en effectuant le« check-in », les visiteurs garantissent une place pour la date à laquelle ils ont l'intention de visiter, de la même manière que Zoomarine garantit que la capacité ne dépasse pas un tiers », lit-on dans la déclaration.

Le parc a obtenu le label «  Clean & Safe '', certification par Turismo de Portugal qui atteste de bonnes pratiques d'hygiène et de sécurité, et renforcera les procédures d'hygiène et de désinfection des surfaces, des équipements et de tous les espaces publics.

"Outre l'utilisation d'un masque et l'admission restreinte des visiteurs, Zoomarine a également renforcé l'équipe de secourisme", poursuit le communiqué.

Dans le même temps, le parc dispose d'un plan de confinement approuvé par la direction générale de la santé (DGS), est équipé de systèmes de mesure de la température et d'une communication renforcée avec les visiteurs «afin que les procédures sanitaires soient respectées».

Le parc rouvre presque toutes ses présentations, spectacles et divertissements, mais les équipements aquatiques, les animations mécaniques, les piscines et les toboggans attendent toujours l'autorisation de la DGS pour ouvrir.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 403 000 morts et infecté plus de sept millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon le bilan réalisé par l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 485 personnes sur 34 885 ont confirmé la mort, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est devenu celui avec les cas les plus confirmés, mais avec moins de décès.

MAD // MCL