Le gouvernement capverdien a annoncé aujourd'hui la remise, mardi, au président du Parlement du projet de budget rectificatif de l'État pour 2020, en raison de la pandémie de Covid-19, qui sera voté dans une semaine.

Selon les informations communiquées par le gouvernement, le projet de budget rectificatif sera remis par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Olavo Correia, au président de l'Assemblée nationale, Jorge Santos, à 15h30 (17h30 Lisbonne).

La crise économique et sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19 au Cap-Vert obligera le gouvernement à augmenter l'allocation budgétaire de cette année de 2,7%, à 75 milliards d'escudos (680 millions d'euros), comme annoncé auparavant par l'exécutif, qui a garanti qu'il n'y aura pas de baisse de salaire ni d'augmentation d'impôts.

"Nous ne pouvons pas ajouter, en plus d'une crise économique forte, d'une forte récession économique, des éléments qui pourraient encore amplifier la dimension de la récession", a déclaré Olavo Correia la semaine dernière.

Le document, qui selon le gouvernement a été approuvé samedi par le Conseil des ministres, devrait être discuté et voté lors de la première session parlementaire ordinaire en juillet, qui aura lieu la deuxième semaine du mois.

Concernant cette révision du budget initial, le vice-Premier ministre a souligné que le document "a pour priorité" le renforcement du système national de santé, le financement de l'atténuation des effets de la covid-19 dans le secteur de l'éducation, le renforcement de la protection le revenu des ménages, l'adoption de la protection et de la promotion de l'emploi et le soutien à la liquidité des entreprises et des familles, entre autres mesures de renforcement.

"Le travail est axé sur la préparation des conditions internes afin que, à la première occasion, nous soyons prêts pour la reprise de l'économie nationale", at-il ajouté.

L'allocation budgétaire pour 2020 prévoit donc une augmentation de 2 milliards d'escudos (18,1 millions d'euros) par rapport au budget de l'État en vigueur. Le gouvernement estime également qu'il perdra 20 milliards d'escudos (181 millions d'euros) de recettes fiscales en raison de la crise économique.

Le projet de budget prévoit le recours à la dette publique, avec un «stock» estimé à 150% du produit intérieur brut (PIB) jusqu'en 2021. Dans ce cas, par le recours à la dette extérieure concessionnelle, avec des taux d'intérêt bas, des échéances environ 20 ans et avec un délai de grâce de cinq à sept ans, a expliqué Olavo Correia.

La proposition de budget rectificatif de l'État n'est pas connue du public, mais le représentant du gouvernement a déclaré que la santé serait une "priorité absolue".

Le budget de l'État actuel prévoyait une croissance économique de 4,8 à 5,8% du PIB en 2020, en ligne avec les années précédentes, une inflation de 1,3%, un déficit budgétaire de 1,7% et un taux de 11,4% de chômage, en plus d'un niveau d'endettement équivalent à 118,5% du PIB.

Prévisions fortement affectées par la crise économique et sanitaire résultant de la pandémie de Covid-19 et reflétées dans cette nouvelle proposition de budget pour 2020: une récession économique pouvant aller de 6,8% à 8,5% et un déficit des comptes publics pouvant aller jusqu'à 11,4% du PIB, en plus de doubler le taux de chômage.

«Ces données ont tendance à s'aggraver en raison des risques que nous avons, en raison des risques que nous avons en ce qui concerne le manque de définition, le« moment »pour la découverte du vaccin ou de la guérison et pour la reprise d'une activité économique normale, en particulier dans la perspective de connectivité entre le Cap-Vert et le monde », a reconnu Olavo Correia.

Environ 25% du PIB du Cap-Vert dépend du tourisme, mais l'archipel est fermé aux vols internationaux depuis le 19 mars et ne devrait rouvrir qu'en août. C'est pourquoi Olavo Correia souligne la nécessité de profiter du tourisme pour diversifier l'économie capverdienne.

Le gouvernement capverdien a estimé un PIB de 211 095 millions d'escudos (1 909 millions d'euros) pour 2020, mais la révision pointe désormais à 186 372 millions d'escudos (1 685 millions d'euros). Dans ce scénario, selon les calculs de Lusa, le déficit du compte public sera d'environ 21 246 millions d'escudos (190 millions d'euros).

Le Cap-Vert a enregistré une accumulation de 1 165 cas de covid-19 depuis le 19 mars, avec 12 décès, mais au cours des trois derniers jours seulement, il a dénombré 138 nouvelles infections. Dans le registre mondial, il en reste 608 récupérés, et sur les neuf îles habitées de l'archipel, seuls Fogo et Brava n'ont pas encore diagnostiqué de cas de la maladie.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 501 000 morts et infecté plus de 10,16 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

En Afrique, il y a 9 657 décès confirmés dans plus de 384 000 personnes infectées dans 54 pays, selon les statistiques les plus récentes sur la pandémie du continent.

PVJ // LFS

Le contenu Covid-19: le nouveau budget du Cap-Vert au Parlement mardi – Le gouvernement apparaît pour la première fois dans Vision.