Le gouvernement a renforcé la ligne de soutien à la trésorerie des micro et petites entreprises touristiques de 20 millions d’euros, disposant désormais d’un budget de 120 millions d’euros, a annoncé le ministère de l’Économie, dans un communiqué.

Ainsi, selon un arrêté de la secrétaire d’État au Tourisme, Rita Marques, du 19 février, «la Ligne d’Appui au Trésor des Micro et Petites Entreprises du Tourisme a été renforcée de 20 millions d’euros, passant désormais à une dotation budgétaire totale de 120 millions d’euros », lit-on dans la même note.

Par ailleurs, «une valeur supplémentaire de 250 euros par entreprise a été fixée, en plus de la valeur de la prime de performance, pour les entreprises qui adhèrent au Clean & Safe Seal et participent à au moins une des actions de formation respectives en 2021», a souligné la tutelle.

Le ministère de l’Économie a également indiqué que les amendements incluent également «l’application d’un moratoire pour le début des remboursements, qui passera au 30 juin 2022».

Cette ligne, gérée par Turismo de Portugal et créée comme mécanisme de soutien à la trésorerie des entreprises touristiques dans le cadre de la pandémie de covid-19, «compte, à ce jour, 10 368 demandes et un financement approuvé de 92,8 millions d’euros», a rappelé la tutelle.

Avec cette ligne, «les micro et petites entreprises du secteur peuvent accéder à un soutien financier correspondant à 750 euros par emploi / mois, pour une durée de trois mois, jusqu’à un maximum de 20 mille euros dans le cas des micro-entreprises et 30 mille euros pour les petites entreprises », étant que« dans les deux cas, 20% de ces montants peuvent être convertis en fonds non remboursables », a rappelé le gouvernement.

Le 12 janvier, Turismo de Portugal (TP) a annoncé avoir lancé une nouvelle ligne de soutien à la qualification de l’offre, avec une dotation de 300 millions d’euros, après, la veille, le soutien à la trésorerie de 100 euros. million.

Dans un communiqué, TP a expliqué que la ligne d’aide à la qualification «vise à soutenir l’effort d’investissement des entreprises touristiques, notamment en ce qui concerne la requalification des entreprises et établissements respectifs, afin d’adapter et de préparer l’offre touristique, en vue de le processus de relance du secteur ».

Dans la même note, l’entité a déclaré que cet instrument «s’adresse à toutes les entreprises touristiques», et a «l’accent mis sur le développement de projets durables et inclusifs», renforçant «l’intensité de l’aide, par l’augmentation de la composante du fonds perdu auquel les entreprises peuvent accéder en tant que prime de performance ».

La ligne de support a un «partenariat entre Turismo de Portugal et 12 établissements de crédit (Abanca, Bankinter, BPI, BPG, CCAM, CGD, Eurobic, Millennium BCP, Montepio, Novo Banco, Novo Banco dos Açores et Santander), aux termes de dont le financement à octroyer est partagé entre l’institut et l’un de ces établissements de crédit », selon la même note.

ALYN // EA