Rita Marques a expliqué que ce domaine comprend des segments liés aux congrès et autres et, «compte tenu du fait que la Direction générale de la santé (DGS) n'a pas encore défini de lignes directrices spécifiques pour l'organisation d'événements», le ministère de l'Économie «a travaillé à clarifier et à interpréter les principes et directives applicables aux événements d'entreprise », et ce domaine est pratiquement arrêté en raison du covid-19.

Rita Marques a indiqué que l'enjeu est «des réunions, des congrès, des expositions, des foires commerciales, des séminaires, tout un éventail d'événements qui peuvent être organisés par des entités publiques et privées pour les employés de l'institution organisatrice elle-même ou ouverts au public. Nous comprenons qu'ils doivent progressivement commencer à migrer vers une nouvelle normalité et d'où notre besoin de travailler sur ces principes et ces lignes directrices appliquées, ce qui est précisément l'une des grandes exigences des opérateurs économiques », a-t-il déclaré.

Selon le ministre, au ministère de l'Économie, il existe déjà "une proposition qui est en discussion avec les différents services de l'Etat".

«Nous avons déjà une proposition d'ordre interprétatif pour laquelle nous essayons de recueillir autant de consensus que possible. C'est une question complexe, étant donné la disparité des activités économiques qui sont en jeu ici », a-t-il déclaré.

Aujourd'hui, le décret-loi a été publié qui permet aux entreprises de ce domaine de récupérer la TVA sur les dépenses liées à l'organisation d'événements.

«Ces entreprises ont le droit de commencer à bénéficier d'un avantage qui affecte ce qu'elles encourent et qui n'est pas déductible de l'administration fiscale. En ce moment, nous avons un code de TVA qui établit que les entreprises peuvent déduire 50% et que les 50% restants n'étaient pas déductibles et devenir », et ils peuvent commencer, dès mercredi, à soumettre ces dépenses à Turismo de Portugal, via le portail ePortugal, qui les remboursera ensuite.

«La demande de remboursement peut déjà être soumise et doit se référer à des périodes mensuelles. Malheureusement, il n'y a pas eu d'événements majeurs, mais s'ils existent, la TVA est déduite et peut être commandée », a-t-il déclaré.

Le diplôme précise que la demande peut être faite «à partir du deuxième mois suivant la délivrance des pièces justificatives, jusqu'à la fin de la période d'un an à compter de la date d'émission de celles-ci» et, a expliqué le gouverneur, n'a aucun effet rétroactif.

Rita Marques a également garanti que la ligne de crédit pour les organisateurs d'événements, dans le cadre du programme de stabilisation économique et sociale, est pratiquement achevée, avec seulement un «cadre budgétaire» manquant.

L'Association portugaise des services techniques pour l'événementiel (APSTE) organise aujourd'hui une manifestation à Terreiro do Paço, à Lisbonne, qui vise à sensibiliser le gouvernement à la nécessité de mesures urgentes pour le secteur.

La manifestation aura lieu entre 20h00 et 22h00 et consiste en la mise en place de plusieurs installations composées de sacs de soute, avec l'insigne de chaque entreprise, occupant le périmètre de la Praça do Comércio.

Des images, des vidéos et des phrases reflétant l'état du secteur seront également projetées sur les façades de Terreiro do Paço.

Selon une enquête réalisée par l'APSTE, en mai, 60% des entreprises du secteur ont eu recours à des «licenciements» et plus de la moitié (56%) n'ont pas les liquidités pour payer les salaires en août et septembre.

ALYN (TDI) // MSF

Covid-19: le gouvernement prépare des lignes directrices pour un secteur «très complexe» d'événements apparaît en premier à Visão.