En réponse aux questions posées par Lusa, CP a garanti qu'il «maintiendrait son offre régulière du 30 octobre au 3 novembre, sans aucune disposition pour une réduction ou une variation de l'offre en raison de restrictions de circulation entre les municipalités».

Même ainsi, «compte tenu du contenu de la résolution du Conseil des ministres, le CP appliquera un changement temporaire de la politique commerciale de remboursement, pour cette période spécifique, permettant le remboursement gratuit des titres de transport, à condition qu'ils soient présentés jusqu'à une heure avant départ du train de la gare de départ du client », a expliqué le transporteur.

CP a également indiqué que «les billets pour les services Alfa Pendular, Intercidades, Interrégional, Régional et Turísticos peuvent être remboursés aux guichets, ou en ligne directement par le client via le site Web du CP», à condition que l'utilisateur envoie le «scan du billet original et indication des données (nom, adresse, IBAN et TIN) ».

CP précise également que cette mesure s'applique à tous les billets, y compris ceux déjà revalidés.

Ce mardi, Rede Expressos a annoncé la suppression de toute activité de transport de passagers entre 00h00 le vendredi et 06h00 le 03 novembre.

«La détermination du gouvernement de ne pas autoriser la circulation des personnes entre les communes, à quelques exceptions près, empêche Rede Expressos de mener à bien son opération de manière normale», a déclaré la société de transport public routier, qui dispose d'une flotte de bus. qui assurent la connexion entre les principales villes et villages du nord au sud du Portugal continental.

Dans un communiqué, le groupe a déclaré que "tous les passagers ayant acheté leurs billets à l'avance peuvent être remboursés ou les revalider gratuitement", dans le cadre de l'annulation de voyages entre 00h00 le vendredi et 06h00 le 03 à partir de novembre.

Annoncé jeudi dernier, à l'issue d'une réunion du Conseil des ministres, la décision du gouvernement de limiter la circulation entre les communes du territoire continental entre le 30 octobre (vendredi) et le 3 novembre (mardi), ou c'est-à-dire que pendant le week-end correspondant au Jour des Morts, il vise à «contenir la transmission du virus et la propagation de la maladie» covid-19.

«Il vise à empêcher le déplacement des citoyens en dehors de la commune de résidence habituelle qui pourrait survenir en raison de la fête de la Toussaint et du jour des morts pour contribuer à la transmission de la maladie», lit-on dans la résolution du Conseil de Ministres n ° 89-A / 2020, ajoutant de nouvelles mesures au décret déclarant la situation de calamité sur l'ensemble du territoire national continental en raison de la pandémie de covid-19.

ALYN (SSM) // JNM