«Le Cap-Vert est honoré d'avoir un partenaire privilégié comme le Luxembourg dans l'Union européenne. Un partenaire qui a toujours défendu les intérêts de notre pays, de manière engagée, mais surtout en créant les conditions pour garantir une vie meilleure à tous les Cap-Verdiens », a déclaré aujourd'hui le vice-Premier ministre du Cap-Vert, Olavo Correia.

Le ministre s'exprimait après la signature, à Praia, de deux nouvelles conventions avec le gouvernement luxembourgeois, de plus de 1,6 million d'euros, pour financer des actions de lutte contre la covid-19 au Cap-Vert.

«Nous ne pouvions pas manquer de mentionner que, dans le contexte actuel, le Luxembourg a répondu rapidement à notre demande, anticipant le décaissement de l'aide budgétaire pour cette année, avec une seule tranche de deux millions d'euros, qui est déjà entrée dans les comptes du Trésor , et nous en sommes très reconnaissants », a souligné Olavo Correia, qui est également ministre des Finances.

Il a ajouté que le Cap-Vert entretient avec le Luxembourg "un excellent dialogue politique, une coopération au développement sous conditions de donation, pluriannuelle, prévisible, couvrant tous les domaines et domaines prioritaires" pour l'archipel, tels que l'employabilité, l'eau et l'assainissement, la décentralisation, les énergies renouvelables , transition énergétique, environnement et action pour le climat.

«Tout cela, accompagné d'une aide budgétaire sectorielle, avec des modalités innovantes, d'une exécution diversifiée, pour le gouvernement, les municipalités, les institutions spécialisées, les Nations Unies, les ONG (organisations non gouvernementales), et qui comprend également la coopération triangulaire avec des pays tiers, comme São Tomé et Príncipe, et maintenant avec Cuba », a-t-il déclaré.

Il a insisté sur le fait que pour lutter contre la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, le pays doit «continuer à mobiliser» des partenaires internationaux, comme le Luxembourg, pour «disposer des outils nécessaires à une bonne lutte, tant du point de vue biologique que perspective économique et sociale ».

L'un des accords de financement signé aujourd'hui avec le gouvernement luxembourgeois, d'un montant de 1,144 million d'euros, est destiné à accompagner les communes dans la lutte contre la covid-19. Elle consiste à financer des interventions en termes d'assainissement et de santé publique, mais aussi à soutenir les familles les plus touchées par la pandémie, selon le gouvernement capverdien.

Le deuxième accord de financement, d'une valeur de 494 633 euros, prendra en charge les coûts des 33 experts cubains de la santé qui sont au Cap-Vert pour soutenir les autorités locales dans la lutte contre la pandémie. L'équipe cubaine, qui sera ainsi financée par le Luxembourg, est composée de 18 médecins, 10 infirmières et 5 techniciens de santé.

Le Cap-Vert enregistre un total de 1 027 covid-19, depuis le 19 mars, réparties sur les îles de et Santiago (795), Sal (157), Boa Vista (57), São Vicente (12), Santo Antão (04) et São Nicolau (02). Le pays a également enregistré neuf décès liés à la maladie, il maintient 455 cas et 562 ont déjà été considérés comme guéris.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 484 000 morts et infecté plus de 9,5 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

PVJ // JH