«Le taux de chômage pourrait doubler au Cap-Vert, en raison de l'impact de la pandémie de covid-19. Nous employons actuellement environ 206 000 personnes. Environ 150 000 emplois sont menacés », a déclaré Olavo Correia, qui est également ministre des Finances.

En commentant, dans un message publié en fin de matinée, le projet de loi de finances rectificative pour 2020, qui la semaine prochaine sera le vote final à l'Assemblée nationale, le responsable du gouvernement a supposé que «ce n'est qu'avec une intervention publique très forte» qu'il sera possible «de garantir protection pour prévenir le chômage de masse au Cap-Vert ».

Le taux de chômage avant le début de la pandémie de covid-19 était d'environ 11%, mais la prévision actuelle du gouvernement pointe à 20% d'ici la fin de l'année, en raison des effets de la crise dans le secteur du tourisme, qui garantit 25% du produit intérieur Brut du pays, lorsque l'archipel est fermé aux vols internationaux depuis le 19 mars.

Parmi les mesures politiques qui «visent la protection et la création d'emplois», Olavo Correia a souligné l'allongement de la période de cofinancement des stages professionnels, de six à huit mois, avec une augmentation de la contribution de l'Etat, qui coûtera 289 millions aux caisses publiques. escudos (2,6 millions d'euros) ou la promotion de l'embauche par des avantages physiques et contribution de l'Etat à 50% du salaire, qui coûtera 70 millions d'escudos (635 milliers d'euros).

Le licenciement, qui a débuté en avril et qui prendra effet le 1er juillet, sera prolongé, uniquement pour le tourisme, jusqu'à fin septembre, est la mesure ayant le poids budgétaire le plus important, avec un montant estimé à 155 millions d'escudos (1 , 4 millions d'euros) par mois (perçoivent 70% du salaire, dont la moitié est assurée par l'Institut national de la sécurité sociale), versés à une moyenne de 11 000 travailleurs suspendus.

Le projet de budget rectificatif pour 2020 s'élève à 75 084 978 510 escudos (679,1 millions d'euros), charges et recettes comprises, endettement compris, ce qui représente une augmentation de 2,6% du crédit inscrit au budget encore en vigueur. Il prévoit l'utilisation de la dette publique, le gouvernement estimant le «  stock '' à 150% du produit intérieur brut (PIB) d'ici 2021.

Le budget actuel de l'État prévoyait une croissance économique de 4,8 à 5,8% du PIB en 2020, en ligne avec les années précédentes, une inflation de 1,3%, un déficit budgétaire de 1,7% et un taux de 11,4% de chômage, en plus d'un niveau d'endettement équivalent à 118,5% du PIB.

Ces prévisions sont fortement affectées par la crise économique et sanitaire, reflétée dans cette nouvelle proposition de budget pour 2020: une récession économique qui pourrait osciller entre 6,8% et 8,5%, un taux de chômage de près de 20% d'ici la fin de l'année. et un déficit budgétaire s'élevant à 11,4% du PIB.

Le Cap-Vert a enregistré à la fin du 22 juillet un cumul de 2 154 cas de covid-19, diagnostiqués depuis le 19 mars, avec 21 décès.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 617 500 morts et infecté plus de 15 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

PVJ // PJA

Le contenu de Covid-19: Le Cap-Vert avec 150 000 emplois menacés par la pandémie – Vice-PM apparaît en premier à Visão.