Lisbonne, 24 janvier 2021 – Le Barreau portugais (OA) a dénoncé aujourd’hui le manque de définition dans les tribunaux après l’annonce de la suspension des délais de procédure non urgents devant la loi permettant son approbation.

Dans un communiqué adressé à l’agence Lusa, OA souligne que l’annonce a incité certains magistrats à annuler immédiatement la diligence raisonnable et d’autres à refuser de le faire, ce qui appelle à l’adoption rapide de la législation nécessaire.

Cet organe, dont le chef est Luís Menezes Leitão, souligne que l’annonce faite jeudi par le Premier ministre, António Costa, a souligné que la suspension des délais de procédure dans les affaires non urgentes commencerait le 23 janvier, tandis que le communiqué du Conseil des ministres a évoqué l’approbation d’un projet de loi, à soumettre à l’Assemblée de la République.

Gardant à l’esprit que l’organisation judiciaire relève effectivement du Parlement et que la suspension des délais et la diligence raisonnable ne peuvent être décrétées sans une loi l’instituant, OA garantit que l’annonce du gouvernement «a causé beaucoup de perturbations dans le fonctionnement des tribunaux».

«Certains magistrats ont immédiatement annulé la diligence raisonnable prévue ce jour-là, tandis que d’autres ont refusé de le faire, faute de dispositions légales, n’acceptant même pas les demandes de suspension de l’instance présentées conjointement par les parties», dit-il.

En revanche, précise OA, « cette annonce a soulevé des doutes pour les avocats quant à une future suspension des délais, dont la date est encore inconnue, ce qui a considérablement perturbé l’organisation de leur travail ».

Cet organisme souligne également que «à la date d’aujourd’hui [domingo] ces doutes subsistent, car on ne sait pas qu’une proposition à lire pour établir la suspension des délais ait été soumise au Parlement ».

Rappelant que la prochaine session plénière est prévue pour jeudi de la semaine prochaine, l’OA indique que plusieurs jours sont attendus avant que toute proposition de loi de suspension des délais ne soit finalement approuvée, ce qui permet de respecter les délais et de procéder à une diligence raisonnable ces jours-là.

«En revanche, on ne sait pas dans quelles conditions cette suspension des délais et de la diligence raisonnable peut être décrétée, à savoir si cela se produira avec des effets rétroactifs», ajoute-t-il.

AO demande ainsi que la suspension effective des délais soit déterminée «rapidement», notamment parce qu’avec l’annonce de la suspension, le Premier ministre a déjà reconnu qu’il n’y a pas de conditions de sécurité pour le fonctionnement normal des tribunaux dans les prochains jours.

« Il est impératif en ce moment d’éviter les risques de contagions qui se produisent malheureusement très souvent dans nos tribunaux, malgré le fait que le Barreau s’est toujours efforcé de créer les conditions de sécurité nécessaires », indique également la note.

La pandémie de covid-19 a provoqué au moins 2 107 903 décès résultant de plus de 98,1 millions de cas d’infection dans le monde, selon un rapport de l’agence française AFP.

Au Portugal, 10 194 personnes sont décédées des suites de 624 469 cas d’infection confirmés, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

CYC // MSF

Le contenu Covid-19: le barreau dénonce l’incertitude devant les tribunaux apparaît en premier dans Visão.