Le soutien extraordinaire à l’emploi a permis de récupérer 56.000 chômeurs jusqu’en juin, ce qui représente environ les deux tiers des personnes qui se sont retrouvées au chômage en raison de la pandémie de covid-19, a annoncé aujourd’hui le ministère du Travail.

Selon un communiqué de la ministre du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale, Ana Mendes Godinho, en juin « 56 000 chômeurs avaient déjà été récupérés, selon les données de l’INE, par rapport au chiffre le plus élevé enregistré dans la pandémie (août 2020), ce qui signifie que deux personnes sur trois au chômage à cause de la pandémie ne sont plus dans cette situation ».

« Les mesures de soutien à l’emploi et aux entreprises étaient sans doute indispensables pour amortir une hausse incontrôlée du chômage et s’avèrent fondamentales pour accélérer la stabilisation de l’activité et le retour à la normale. En juin, nous avons atteint le plus grand nombre de personnes actives jamais enregistré et le chômage continue de baisser chaque mois. Cet effort se poursuit et c’est pour cette raison que l’Appui à la relance a été prolongé hier jusqu’à la fin des restrictions pandémiques », a déclaré le ministre dans le communiqué.

Selon le document, « le soutien extraordinaire créé par le gouvernement pour soutenir les entreprises et assurer le maintien des emplois s’est avéré fondamental pour le tissu économique portugais et a été essentiel pour, au cours des 16 derniers mois, garantir des revenus aux travailleurs. et les familles ».

Le communiqué souligne également que « la population active a atteint un sommet historique en juin pour le deuxième mois consécutif ».

Selon les données de l’Institut national de la statistique (INE), le nombre de personnes employées en juin était de près de 100 000 supérieur à celui enregistré en février 2020, juste avant la pandémie, et de 36 000 personnes de plus que l’année précédente. avant la pandémie, en août 2019.

Le gouvernement a décidé jeudi, en Conseil des ministres, de prolonger l’Appui extraordinaire à la relance progressive tant qu’il existe des restrictions causées par la pandémie, afin de s’assurer que les entreprises continuent de disposer de cet instrument pour maintenir leur activité et protéger les emplois.

Depuis le début de la pandémie, et au titre des différents instruments créés pour soutenir l’emploi et les entreprises (« licenciement », Aide à la reprise ou incitation à la normalisation de l’activité) sur le territoire du ministère du Travail, 2 333 millions d’euros ont été versés. dont environ la moitié en 2021.

L’aide à la relance a couvert jusqu’à présent un total de 329 000 travailleurs et 44 000 entreprises, avec des versements de 589 millions d’euros depuis l’entrée en vigueur de cette mesure.

Le « licenciement » simplifié a concerné un total de 899 000 personnes et 110 000 entreprises en 2020.

Cette année, 57 000 entreprises et 317 000 travailleurs ont été couverts.

La Sécurité sociale a versé plus de 1,223 million d’euros aux entreprises via cet instrument.

RRA // CSJ

Le contenu du Covid-19 : L’aide à l’emploi autorisée à récupérer 56 000 chômeurs jusqu’en juin apparaît en premier à Visão.