Les touristes portugais ne seront pas autorisés à entrer en Afrique du Sud lorsque le pays africain rouvrira ses frontières internationales jeudi, a annoncé aujourd'hui le ministre sud-africain de l'Intérieur.

Le Portugal est sur une liste de 57 pays identifiés par Pretoria comme étant "à haut risque" pour le covid-19, a déclaré le ministre Aeron Motsoaledi, lors d'une conférence de presse conjointe avec d'autres membres de l'exécutif sud-africain.

Cependant, le ministre a déclaré que l'exécutif permettra l'accès aux visiteurs d'affaires, aux investisseurs et aux universitaires, sous réserve de certaines exigences.

Tous les visiteurs du continent africain seront également autorisés à entrer dans le pays, sur présentation d'un test covid-19 négatif valide et du respect de certaines exigences, a-t-on annoncé.

Motsoaledi a souligné que les visas expirés pendant le confinement du covid-19 seront considérés comme valides jusqu'au 31 janvier 2021, soulignant que "les mesures de restriction seront réexaminées toutes les deux semaines".

La liste des pays «à haut risque» listée par le ministre sud-africain comprend également le Brésil, la Russie, la Suisse, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Qatar, les États-Unis d'Amérique, la France, l'Inde, Israël et le Venezuela.

Les autorités sud-africaines considéraient la Chine comme un pays à «faible risque» en raison de la «baisse du nombre d'infections» de covid-19.

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Naledi Pandor, avait déclaré aux journalistes que les touristes de pays à haut risque – définis comme ceux dont les taux d'infection ou de mortalité sont plus élevés que l'Afrique du Sud – seraient interdits d'entrer dans le pays. .

Le ministre a déclaré que "à leur arrivée dans le pays, les visiteurs doivent présenter un test 'PCR' de covid-19, certifié par une autorité médicale du pays de départ et valable moins de 72 heures".

Le chef de la diplomatie sud-africaine a déclaré qu'il serait également obligatoire de présenter une assurance voyage qui «sauvegarde le test covid-19 à l'arrivée dans le pays ainsi que les frais de quarantaine, si nécessaire».

Les autorités sud-africaines exigeront également le remplissage d'un questionnaire sanitaire avant l'embarquement ou à l'arrivée dans le pays et l'utilisation d'un masque «obligatoire».

En cas de non-présentation d'un test covid-19 valide d'une durée maximale de 72 heures, a déclaré la ministre Naledi Pandor, "il sera obligatoire de respecter une période de quarantaine de 10 jours payée par vous-même", à l'arrivée dans le pays.

Selon les autorités sud-africaines, la compagnie aérienne sera également responsable de l'embarquement des passagers avec un test covid-19 valide.

Seuls trois des aéroports internationaux – OR Tambo, à Johannesburg, King Shaka International, à Durban et Cape Town International, Le Cap – ont été identifiés pour que les visiteurs étrangers puissent entrer dans le pays.

Concernant l'activité portuaire, l'Afrique du Sud a annoncé la réouverture de tous les ports maritimes commerciaux, y compris Mossel Bay et Saldanha Bay, dans le sud-est du pays, en plus de "18 frontières, qui étaient partiellement opérationnelles".

"Les 35 postes frontières qui ont été fermés le resteront", a déclaré Naledi Pandor.

Pour sa part, le ministre des Transports Fikile Mbalula a déclaré que les véhicules destinés aux services de transport routier transfrontalier "doivent être désinfectés" et que les conducteurs et les opérateurs "doivent porter des masques et désinfecter".

"L'entrée [dans le pays] ne sera pas autorisée si les opérateurs ne portent pas de masque", a déclaré Mbalula.

Selon les nouvelles règles annoncées aujourd'hui par le gouvernement sud-africain, les chauffeurs de camion long-courrier doivent également afficher des résultats négatifs du covid-19 au départ et à l'arrivée en Afrique du Sud, avec «les résultats resteront valables pendant une période de 14 jours. après le premier mouvement ».

L'Afrique du Sud a annoncé aujourd'hui 903 nouveaux cas d'infection, portant le nombre total d'infections à la covid-19 à 672 572 dans le pays.

La maladie respiratoire pandémique, qui est causée par le nouveau coronavirus, a causé 16 667 décès depuis le 27 mars, selon des responsables de la santé sud-africains.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus d'un million de morts et plus de 33,7 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

CYH // LFS