L'ADSE a commencé à contribuer aux tests de diagnostic Covid-19 effectués auprès de ses bénéficiaires avant toute intervention chirurgicale, tant qu'ils sont effectués sous le régime convenu, a déclaré à Lusa une source officielle du ministère de l'Administration publique.

«Conformément aux lignes directrices de la direction générale de la santé (DGS), qui a établi le dépistage obligatoire de covid-19 avant les traitements oncologiques, ainsi qu'avant toute intervention chirurgicale, la contribution de l'ADSE a été étendue aux bénéficiaires qui sont dans cette situation », a déclaré le bureau de la ministre Alexandra Leitão.

La même source a également déclaré que, comme déjà indiqué, "les femmes enceintes asymptomatiques en contact avec des cas suspects ou confirmés de covid-19 ou présentant des symptômes évoquant cette maladie devraient également subir le test de laboratoire".

«Cette extension de la quote-part annoncée aujourd'hui est immédiatement effective», précise le ministère de la Modernisation de l'État et de l'administration publique.

Pour que le bénéficiaire ait le droit de participer, ajoute le ministère, la prescription du test de laboratoire «doit être effectuée par les prestataires du régime convenu (selon l'ADSE), et dans le cas des femmes enceintes, la prescription peut être faite par un médecin du régime libre ".

Selon la note d'information envoyée aujourd'hui aux bénéficiaires de l'ADSE et aux prestataires du régime convenu, auxquels Lusa avait accès, "l'ADSE finance le diagnostic de laboratoire du SRAS-CoV-2 aux bénéficiaires de l'ADSE qui se trouvent dans les conditions prévues" Normes DGS 9/2020 et 13/2020 et directives 18/2020.

La même note souligne que «les actes dont la prescription provient d'une entité appartenant au SNS (Service National de Santé) ne sont pas financés par l'ADSE».

L'institut de protection et d'assistance dans la maladie de la fonction publique précise également que «l'ADSE ne rembourse aucun test qui ne vient pas avec une prescription médicale qui indique les raisons du test (…) et, dans le cas des femmes enceintes, la description doit également être incluse. de l'état de grossesse et du motif de la prescription ».

La valeur maximale du test de laboratoire pour le SRAS-COV-2 est de 87,95 euros, 68,50 euros financés par l'ADSE et 19,45 euros financés par le bénéficiaire.

Selon la note, l'ADSE ne rembourse pas les tests de laboratoire effectués en régime libre (entités sans accord avec l'ADSE).

Le 16 avril, le ministère d'Alexandra Leitão a annoncé que l'ADSE fournirait des tests diagnostiques pour le nouveau coronavirus aux femmes enceintes et aux patients cancéreux, ainsi que la possibilité de soumettre des demandes de remboursement des dépenses de santé de manière dématérialisée, via le portail ADSE Direta, une mesure prévue dans le budget de l'État pour 2020.

DF // JPS

Le contenu Covid-19: ADSE prend en charge les tests avant que les chirurgies dans le régime convenu n'apparaissent pour la première fois dans Vision.