S'adressant à l'agence officielle russe RIA Novosti, citée par l'EFE, le scientifique qui a développé le premier vaccin enregistré dans le pays contre le covid-19, le Spoutnik V, a indiqué que dans les sept ou dix prochains jours, les études commenceraient, après l'enregistrement du vaccin par le ministère russe de la Santé, dans lequel des dizaines de milliers de personnes seront vaccinées.

«Apparemment, le ministère de la Santé de Moscou prévoit d’inclure dans ces dizaines de milliers de médecins qui travaillent dans la« zone rouge »(où ils soignent les victimes les plus graves de la covid-19). Et c'est tout à fait exact », a-t-il déclaré.

Alexandr Guinzburg a souligné que les études dureront entre quatre et six mois, ce qui ne fera pas obstacle au début de la vaccination de masse de la population, qui, comme les autorités du pays l'ont déjà déclaré, sera volontaire.

«La vaccination de masse commencera avec un certain retard, car la plupart des vaccins déjà produits seront utilisés dans les études. Le reste sera pour les citoyens. Le délai peut être de deux ou trois semaines, voire un mois », a expliqué l'enquêteur.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a reçu avec prudence la nouvelle que la Russie avait enregistré le premier vaccin au monde contre le covid-19, avertissant qu'elle devait, comme les autres, suivre les procédures de présélection et d'examen établies par le corps.

Le vaccin russe ne faisait pas partie des six vaccins que l'OMS considérait la semaine dernière comme étant à un stade plus avancé.

Le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré vendredi que la Russie "avait sauté certains essais" lors du développement du vaccin et a garanti que son pays ne ferait pas de même.

Le directeur des National Institutes of Health aux États-Unis, Francis Collins, a même comparé la décision des chercheurs qui ont développé le vaccin en Russie à une «roulette russe», pour avoir sauté ce qu'il a qualifié de «parties fondamentales» du processus d'approbation.

Selon l'EFE, à ce jour, la Russie a diagnostiqué 922 853 cas de covid-19 et 15 685 décès dus à la maladie.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 760 000 morts et infecté plus de 21 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 775 personnes sont décédées sur 53 981 personnes confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe ait succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

EYC // FPA