La moitié des entreprises du textile et de l'habillement avouent avoir réduit l'emploi cette année, après que la majorité ait enregistré une baisse des ventes de plus de 30% entre avril et juillet, selon une enquête publiée aujourd'hui par l'association professionnelle.

Selon une enquête menée par l'Association portugaise du textile et de l'habillement (ATP) dans la dernière quinzaine de juillet, pour évaluer l'impact de la pandémie de covid-19 sur les entreprises, «entre avril et juillet, plus de la moitié des entreprises du secteur une baisse du chiffre d'affaires de plus de 30% »et« les attentes pour l'année entière ne sont guère meilleures », puisque 46% des entreprises estiment qu'il y aura une baisse de plus de 30%.

Concernant le niveau d'emploi pour 2020, «malgré les mesures définies par le gouvernement, la moitié des entreprises interrogées estiment devoir réduire le nombre de salariés, et environ un quart des entreprises estiment que cette réduction est supérieure à 10%», avance .

Selon l'association dirigée par Mário Jorge Machado, «en raison de la grande volatilité qui caractérise le moment actuel, les attentes concernant la reprise sont très diffuses et incertaines» et environ 80% des répondants estiment encore une reprise en dessous de 60% pour le mois de Septembre.

L'enquête réalisée par l'ATP révèle également qu'environ la moitié des entreprises ont recouru ou utilisaient encore le «licenciement» simplifié et les lignes de crédit lancées par le gouvernement, avec la fin du régime du régime transitoire de «licenciement» » une des principales préoccupations, compte tenu du scénario actuel et des faibles perspectives de reprise ».

En termes de mesures d'accompagnement, les entreprises demandent «plus de rapidité, de simplification et moins de bureaucratie».

Compte tenu de la fin du licenciement simplifié, ils demandent, entre autres, un mécanisme de soutien aux entreprises avec des ruptures d'activité ou un chiffre d'affaires à partir de 20%, plus d'incitations à l'investissement dans l'industrie dans des domaines tels que la modernisation et l'internationalisation et les paiements plus Portugal 2020.

On réclame toujours l'augmentation de la part des investissements et l'incitation à la perte de fonds, une «approbation plus rapide» des demandes soumises et la prolongation des délais de mise en œuvre des projets d'investissement.

Sur le plan fiscal, le secteur du textile et de l'habillement demande «la réduction, entre autres, du TSU (Single Social Rate) et de l'IRC (Corporate Income Tax), en particulier pour les entreprises les plus touchées», considérant également «la le renforcement des lignes de crédit, une politique d'assurance-crédit à l'exportation adaptée à la réalité et une plus grande flexibilité dans le paiement de la dette à moyen terme ».

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 715 000 morts et infecté plus de 19,1 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

PD // JNM

Le contenu de Covid-19: La moitié des entreprises de textile et de vêtement admettent avoir licencié cette année apparaît en premier dans Vision.