La France rouvrira les frontières extérieures de l'espace Schengen le 1er juillet, sur recommandation de la Commission européenne, mais elle le fera progressivement, en fonction de la situation sanitaire du pays, a indiqué le gouvernement français.

Dans un communiqué conjoint, le ministère de l'Intérieur et le ministère des Affaires étrangères de la France ont confirmé la réouverture progressive de ces frontières, qui se fera également selon les modalités établies au niveau européen.

Par ailleurs, l'exécutif français a confirmé que le 15 juin, selon «l'évolution favorable de la situation sanitaire en France et en Europe», le pays lèvera les restrictions de circulation à l'intérieur des frontières intérieures de l'Europe (terre, air et mer) .

«A partir du 15 juin, des ressortissants de pays européens (Etats membres de l'UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) pourront entrer sur le territoire français sans restrictions liées à la lutte contre covid-19, comme avant le 18 mars 2020 », ont indiqué les deux ministères.

Les voyageurs n'auront pas à présenter de déclaration justifiant leur voyage, ni à être mis en quarantaine à leur arrivée.

La restriction demeure, comme annoncé précédemment, vis-à-vis de l'Espagne jusqu'au 21 juin et du Royaume-Uni par réciprocité.

Dans le cas de l'Espagne, la restriction de circulation et l'imposition de quarantaine à ceux qui arrivent par avion du pays sont maintenues jusqu'à cette date.

À leur tour, les Britanniques pourront entrer sur le territoire français, mais ils devront, jusqu'à nouvel ordre, faire deux semaines d'isolement.

Depuis le 1er juillet, la France a décidé que les étudiants internationaux peuvent rentrer, quel que soit leur pays d'origine, et l'arrivée sera facilitée. Vos visas et documents de séjour seront traités en priorité.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 423 000 morts et infecté plus de 7,5 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe a succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

CSR // MSF