Il s'agit de la huitième réunion du genre depuis le début de l'épidémie en mars.

La session sur la «situation épidémiologique de la covid-19 au Portugal» est une initiative du Premier ministre, António Costa, à laquelle se joint le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, le président de l'Assemblée de la République, Eduardo Ferro Rodrigues, ainsi que des dirigeants des partis politiques à sièges parlementaires, des confédérations d'employeurs et des structures syndicales ainsi que des conseillers d'Etat – ces derniers par visioconférence – pour entendre les experts.

Lors de la réunion, l'analyse des données relatives aux deux premières phases de déflation sera approfondie et cela se produit dix jours après que le gouvernement a annoncé une autre phase, la troisième, de reprise d'activité.

La région de Lisbonne et la vallée du Tage ont été exclues de ces mesures en raison de l'augmentation du nombre d'infections à covid-19.

Lors de la conférence de presse habituelle sur le bulletin épidémiologique de samedi, la ministre de la Santé Marta Temido a rejeté un scénario de croissance exponentielle.

Samedi également, à Ericeira, municipalité de Mafra, Lisbonne, le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a conseillé de ne pas faciliter ni alarmer la situation de la pandémie de Covid-19 dans la région de Lisbonne.

Jeudi, le Premier ministre a admis que le gouvernement comptait lever les restrictions sur l'absence de continuation qui subsistent dans la zone métropolitaine de Lisbonne au 15 juin, et a déclaré que la décision sera évaluée mardi.

"Nous sommes convaincus que lors du prochain Conseil des ministres, mardi, nous serons en mesure de lever les restrictions qui restent à partir du 15", a déclaré António Costa, à Lisbonne, lors de la conférence de presse après la réunion de la exécutif dans lequel le programme de stabilisation économique et sociale a été approuvé pour répondre à la pandémie de covid-19.

Selon les informations de l'agenda de la présidence de la République, les présentations techniques de la session d'aujourd'hui seront faites par des épidémiologistes de la direction générale de la santé (DGS), de l'Institut national de la santé Docteur Ricardo Jorge (INSA), de l'Institut de santé publique de Université de Porto (ISPUP) et École nationale de santé publique (ENSP).

À la fin de la réunion, les déclarations aux journalistes sont généralement faites par Marcelo Rebelo de Sousa, suivi des représentants des partis.

NS (JF / PMF / JYGO) // SF