Le commerce dans la ville de Lisbonne, y compris les centres commerciaux, pourrait reprendre ses heures d'ouverture à partir de vendredi avant la pandémie de covid-19, mais les cafés devront fermer à 21 heures, a-t-on annoncé aujourd'hui.

Selon une note de la mairie de Lisbonne, «les heures d'ouverture pratiquées avant la pandémie sont rétablies pour tous les établissements de vente au détail et de services, y compris ceux des centres commerciaux».

Les établissements de restauration et établissements similaires, y compris ceux avec livraison à domicile ou à emporter, continuent de fonctionner avec les règles en vigueur, c'est-à-dire qu'ils peuvent admettre des clients jusqu'à minuit, devant fermer à 01h00 .

Les "cafés et assimilés", y compris ceux que l'on trouve dans les centres commerciaux, ainsi que les dépanneurs, peuvent, "chaque fois que les heures d'ouverture respectives le permettent", fermer à 21h00.

Le conseil municipal de Lisbonne affirme que les stations-service peuvent également reprendre leurs activités des heures avant la pandémie, bien que la vente de boissons alcoolisées reste interdite.

«Le non-respect éventuel de ces règles par tout établissement entraînera la révocation du rétablissement des horaires d'ouverture», lit-on dans la note de la municipalité, faisant référence que, «comme jusqu'à présent», la police municipale continuera à inspecter quotidiennement le respect des horaires et les règles édictées par la direction générale de la santé.

La semaine dernière, le Conseil des ministres a décidé d'accorder aux maires des 18 communes de l'Aire métropolitaine de Lisbonne (AML), qui reste en état d'urgence en raison de la pandémie de covid-19, l'autorisation de modifier les heures d'ouverture de établissements commerciaux, compétence qui avait été retirée aux municipalités dans le cadre de la pandémie de covid-19.

La décision du Conseil des ministres permet aux communes de modifier les horaires d'ouverture des établissements commerciaux, selon l'avis des forces de sécurité et de l'autorité sanitaire locale, laissant l'obligation d'ouvrir à 10h00 et de fermer à 20: 00.

Dans la note, la mairie de Lisbonne a justifié le changement des horaires d'ouverture des établissements commerciaux par l'amélioration de la situation épidémiologique dans la commune, notant qu'il y a «un plus petit nombre de nouveaux cas quotidiens et que la plupart des agents économiques ont adapté leur fonctionnement aux règles définies par la direction générale de la santé ».

Ainsi, il est mentionné, la Chambre de Lisbonne considère que «les conditions de l'extension progressive de la période de fonctionnement des activités économiques de la ville» sont réunies.

La municipalité a également indiqué qu'elle avait décidé cette extension après avoir obtenu un avis favorable des autorités sanitaires locales et des forces de sécurité.

Cependant, ajoute-t-il, "l'importance de maintenir le confinement des rassemblements et des interactions sociales qui contribuent à un plus grand risque de contagion du virus covid-19 a été signalée, ainsi que l'extension de la période de fonctionnement différencié dans certaines activités économiques".

Jusqu'à présent, seuls les supermarchés pouvaient rester ouverts jusqu'à 22h00 (mais sans vendre d'alcool après 20h00), tandis que les restaurants pouvaient admettre des clients jusqu'à minuit, devant fermer à 01h00.

Les 18 communes qui composent la LMA sont Alcochete, Almada, Amadora, Barreiro, Cascais, Lisbonne, Loures, Mafra, Moita, Montijo, Odivelas, Oeiras, Palmela, Seixal, Sesimbra, Setúbal, Sintra et Vila Franca de Xira.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 787 918 morts et infecté plus de 22,4 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 788 personnes sont décédées sur les 54 992 confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

VAM // MCL