L’interdiction de circuler entre les municipalités sur le territoire continental a pris fin aujourd’hui à 5 heures du matin, après le long week-end du Nouvel An, mais le couvre-feu demeure dans les zones les plus exposées au risque de transmission du covid-19.

Dans le cadre du nouvel état d’urgence, entré en vigueur le 24 décembre et court jusqu’à jeudi, les communes à risque extrême, très élevé et élevé de contagion par le covid-19, sur un total de 201 communes du territoire continental, sont soumis au couvre-feu obligatoire, c’est-à-dire à l’interdiction de circuler sur la voie publique entre 23h et 5h en semaine.

Le week-end, le couvre-feu dans les territoires à très haut et extrême risque a eu lieu à partir de 13h00, mais comme l’état d’urgence actuel prend fin jeudi, il doit être renouvelé pour que les mesures de restriction restent en vigueur. , et la liste des municipalités doit être mise à jour en fonction des quatre niveaux de risque – extrême, très élevé, élevé et modéré.

Pendant la période de Noël, quel que soit le niveau de risque de chaque territoire, la circulation entre communes était autorisée, ainsi que la circulation sur la voie publique les 24 et 25 décembre jusqu’à 02h00 le lendemain et le 26 décembre. jusqu’à 23h00.

Après cet assouplissement des mesures de restriction, la période du Nouvel An a été de «confinement maximal» sur tout le territoire continental, avec notamment l’interdiction de circuler entre les communes entre 00h00 le jeudi 31 décembre et 05: 00 aujourd’hui, « sauf pour des raisons de santé, urgence urgente ou autre spécifiquement prévue ».

Dans un premier temps, le 5 décembre, le gouvernement a annoncé que le réveillon du Nouvel An, le couvre-feu serait à 2 heures du matin et uniquement pour les municipalités considérées comme à risque extrême et très élevé de transmettre le nouveau coronavirus, mais les mesures ont été réévaluées en 17 Décembre et a subi une aggravation, étant répandu sur tout le territoire continental.

Sans obligation d’appliquer les mêmes règles que le Portugal continental, Madère et les Açores ont décidé d’appliquer des mesures spéciales qui étaient en vigueur pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An, sans impliquer l’interdiction de la circulation sur les voies publiques ou entre les communes.

Pendant ce temps, Madère a déjà annoncé qu’à partir de mardi, elle appliquerait le couvre-feu entre 23h00 et 5h00.

Après les périodes de Noël et du Nouvel An, lorsque les heures d’ouverture des restaurants et établissements commerciaux ont également été modifiées, les mesures de restriction prendront à nouveau effet en fonction du niveau de risque de chaque commune du territoire continental, au moins jusqu’à jeudi. .

Selon la liste actuelle des communes par niveau de risque, 30 communes sont à risque extrême de contagion, 79 à très haut risque, 92 à haut risque et 77 à risque modéré.

Composée de 18 communes, la zone métropolitaine de Lisbonne compte cinq communes de très haut niveau: Almada, Barreiro, Lisbonne, Moita et Montijo.

Dans la zone métropolitaine de Porto, il y a quatre communes au niveau de risque extrême, à savoir Oliveira de Azeméis, Póvoa de Varzim, Trofa et Vila do Conde, et il y en a 12 au niveau très élevé: Arouca, Espinho, Gondomar, Maia, Matosinhos, Paredes , Porto, Santa Maria da Feira, Santo Tirso, São João da Madeira, Valongo et Vila Nova de Gaia.

En novembre, le gouvernement a divisé les 278 communes du continent en quatre groupes, selon le niveau de risque de transmission – modéré, élevé (entre 240 et 480 cas pour 100 mille habitants), très élevé (entre 480 et 960) et extrêmement élevé ( plus de 960). La liste peut être consultée sur www.covid19estamoson.gov.pt.

SSM (VAM) // ROC

Le contenu du Covid-19: autorisé à circuler entre les communes mais il y a un couvre-feu obligatoire dans les endroits les plus à risque apparaît en premier à Visão.