Environ un millier de passagers ont utilisé, au cours des dernières 24 heures, à l'aéroport de Faro, les huit portes électroniques qui permettent un contrôle automatisé aux frontières dans la zone des arrivées, a annoncé aujourd'hui le Service des étrangers et des frontières (SEF).

Les huit «e-portails nouvelle génération» ont été installés samedi et permettent, «en moins de 20 secondes», de «lire les passeports avec des données biométriques», a indiqué le SEF dans un communiqué, précisant que «l'authentification du le voyage »est effectué« grâce à un système de reconnaissance faciale qui compare, pour le moment, le visage du passager avec la photographie enregistrée sur la puce du document ».

Après avoir validé le processus d'identification des passagers, qui "comprend une recherche dans les bases de données internationales", le passager est autorisé à continuer à voyager, a ajouté le SEF, soulignant qu'il a contrôlé, au cours des 48 dernières heures, à l'aéroport de Faro, plus de 22 mille passagers et 103 vols, «sans aucun dossier de plaintes concernant les temps d'attente dans le contrôle des documents».

Vendredi, ANA – Aeroportos de Portugal, la société qui gère les aéroports nationaux, a blâmé le SEF pour l'accumulation de passagers à l'arrivée à l'aéroport de Faro, invoquant son manque de ressources.

SEF a de nouveau reconnu aujourd'hui que le contrôle aux frontières à l'aéroport de Faro continue d'opérer dans la soi-disant «zone d'hiver», une «petite zone compte tenu du nombre croissant de passagers après l'ouverture du corridor aérien avec le Royaume-Uni», suite de la pandémie de covid-19.

Dans une déclaration précédente, vendredi, SEF a affirmé que le contrôle est effectué dans cette zone, et non dans la «zone d'été» habituelle, qui a plus de stations-service, «comme déterminé par ANA».

Mercredi, l'arrivée simultanée à l'aéroport de Faro de huit vols, avec plus de 800 passagers, a conduit les voyageurs à s'accumuler dans la zone de contrôle des documents.

En raison de ce qui s'est passé, SEF a placé 12 inspecteurs supplémentaires à l'aéroport de l'Algarve, auxquels s'ajoutent cinq (et non 10 comme annoncé précédemment) à partir de mardi, indique la note publiée aujourd'hui.

Il y a deux jours, SEF s'est engagée à lancer, lundi, 16 "e-gates nouvelle génération" à l'aéroport de Faro – huit dans la zone des arrivées et huit dans la zone des départs.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 843 000 morts et infecté plus de 25 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un bilan de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 819 personnes sur les 57 768 confirmées infectées sont décédées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

ER (MHC) // LFS