Dans un communiqué, le Service des étrangers et des frontières (SEF) a ajouté que dimanche matin « il n’était pas possible pour le service de pourvoir temporairement les postes adaptés au fort flux de passagers », et qu’il était « nécessaire de renforcer la deuxième ligne avec inspecteurs, au détriment de ces postes, compte tenu du nombre très élevé de passagers interceptés au contrôle de première ligne et qui attendaient un entretien pour l’établissement des procès-verbaux d’événements et décision d’entrée ou de refus dans le pays ».

Selon le SEF, la situation « ne s’est régularisée qu’en milieu d’après-midi ».

La SEF précise toutefois que « dans le cadre du suivi permanent du plan de contingence pour l’été IATA, aux aéroports de Faro et de Porto, également soumis à une forte pression, compte tenu du nombre de passagers contrôlés, aucune contrainte n’a été enregistrée ».

Le SEF indique qu’en seulement deux jours – samedi et dimanche – plus de 100 000 personnes ont été contrôlées aux frontières aériennes, à savoir environ 50 000 à Lisbonne, 36 000 à Faro et 10 000 à Porto.

« Ce week-end, et uniquement à l’aéroport de Lisbonne, il y a eu trois arrestations pour usage de document frauduleux, sept refus d’entrée, quatre demandes d’asile à la frontière et le contrôle de 16 passagers en transit avec refus d’entrée dans d’autres aéroports (notamment Cancun) », indique la SEF.

Le SEF rappelle que le plan d’urgence pour les aéroports portugais – également mis en œuvre les années précédentes – a commencé le 2 juin et ne sera pleinement opérationnel qu’à partir du 4 juillet, lorsque le renforcement de 238 personnels SEF et PSP sera terminé, totalisant 529 éléments.

« Cette semaine, à compter du 15 juin, le plan d’urgence susmentionné prévoit une augmentation du renforcement interne aux aéroports de Lisbonne et de Porto, par des éléments d’autres unités SEF, dans un effort croissant d’engagement progressif jusqu’au mois de juillet », explique le SEF.

Les trois aéroports ayant le plus de ressources humaines durant cette période – indique le SEF – sont Lisbonne (102 policiers de plus, soit +73% des effectifs), Porto (49 de plus, +122%) et Faro (avec plus 45, représentant +76%).

La SEF mentionne également qu’il est également prévu cette semaine d’étendre l’utilisation des portes électroniques, dans le cadre du projet RAPID4ALL, à deux autres nationalités, à savoir le Canada et les États-Unis, passant à sept nationalités pouvant utiliser cette fonctionnalité aux entrées des aéroports nationaux. . .

FC // SF